Un ado poursuit sa mère en justice pour un smartphone confisqué

Un adolescent espagnol, contrarié par sa mère qui lui avait confisqué son smartphone, a décidé de porter plainte pour mauvais traitement. Mais la justice espagnole n'a pas vu l'affaire sous cet œil...

La réaction excessive d'un ado privé de smartphone


Le 28 février 2017, lors de la fête de l'Andalousie, qui est un jour férié en Espagne, une mère, lassée de voir que son fils consacrait davantage de temps à jouer sur son smartphone qu'à faire ses devoirs, a décidé de confisquer le précieux objet. Jusqu'ici, rien de bien nouveau sous le soleil...

justice

Mais ce qui aurait dû donner lieu à une simple dispute mère - fils a pris des proportions bien plus graves : l'adolescent, âgé de 15 ans, après avoir dénoncé sa mère à la Guardia Civil (force de police espagnole à statut militaire) a décidé de porter plainte contre elle pour « mauvais traitement ».

La justice donne raison à la mère


La privation de smartphone (temporaire qui plus est) subie par l'adolescent a laissé insensible la justice espagnole puisqu'un juge pénal a donné raison à la mère, estimant que cette dernière avait agi en vertu de son autorité parentale et avait eu raison de prendre la décision de confisquer le smartphone de son fils.

Si cette histoire a de quoi faire sourire, elle met également en lumière le phénomène d' « addiction » aux smartphones des jeunes qui engendre parfois des réactions excessives et donne aux parents le sentiment d'être totalement désemparés.


Modifié le 31/03/2017 à 15h29
Commentaires