La note Clubic
Les plus
  • Une construction soignée et confortable
  • Commandes complètes
  • Autonomie imbattable
  • Connexion sur les appareils iOS
Les moins
  • Réduction de bruit moyenne
  • Manque de fonctionnalités
  • Rendu sonore perfectible
  • Prix

Beats Studio3 Wireless : on prend les mêmes et on recommence ?

Connexion sans-fil, réduction active du bruit et désormais près de 40 heures d’autonomie, le Beats Studio 3 Wireless affiche sur le papier de sérieux arguments. Est-ce néanmoins suffisant pour venir faire de l’ombre aux meilleurs casques de Bose et Sony ?

On ne change pas une équipe qui gagne


À première vue, rien ne différencie vraiment ce nouveau Studio 3 Wireless de sa précédente version. Le look bien marqué, les coloris à la pelle et les logos un brin tape à l’œil, difficile de s’y tromper : il s’agit bien d’un casque tout droit sorti des usines Beats.

Si en apparence le casque ressemble comme deux gouttes d’eau à la version présentée en 2014, le constructeur affirme néanmoins avoir modifié l’ADN même de son modèle phare, notamment grâce à l’ajout d’une puce Apple W1 sur laquelle nous reviendrons un peu plus tard.

En attendant, petit tour du propriétaire. Modèle le plus imposant de la marque, le Beats Studio3 Wireless se présente comme un casque circum-auriculaire venant entièrement englober les oreilles. Une construction qui lui permet d’apporter un meilleur confort que celui de son petit frère, le Beats Solo 3 Wireless.

À l’utilisation, les larges coussinets répartissent correctement la pression autour des oreilles, alors que l’arceau et son rembourrage en silicone épousent bien la forme du crâne. On profite de sa musique pendant plusieurs heures sans ressentir de gêne. Un bon point.

Casque sans fil oblige, toutes les commandes nécessaires à son utilisation sont positionnées sur les oreillettes. Du côté droit, un discret bouton gère la mise sous et hors tension du casque ainsi que l’activation de la réduction active du bruit. C’est d’ailleurs l’une des nouveautés de cette version, puisqu’il est désormais possible de profiter de sa musique avec ou sans ANC.

La suite des commandes se retrouve sur l’oreillette gauche, où l’on pourra ajuster le volume sonore, passer d’une piste à l’autre, gérer la lecture/pause ou encore décrocher un appel téléphonique. L’ensemble se pilote très simplement.

Un train de retard sur la concurrence ?

Si le Studio 3 Wireless s’en sort plutôt bien en matière de design et confort, qu’en est-il de ses fonctionnalités ? Sur ce point, le casque souffle le chaud et le froid.

Concernant les bons points, on pourra évidemment citer l’intégration de la puce Apple W1. Découverte aux côtés des désormais célèbres Apple AirPods, elle permet à cette nouvelle version du casque Beats de bénéficier d’un appairage facilité sur les appareils iOS, mais également d’une autonomie revue à la hausse. La connexion Bluetooth s’effectue en un clin d’œil et on profite de ses musiques favorites pendant près de 40 heures si on désactive la réduction active du bruit.

En parlant d’ANC, on notera d’ailleurs que l’option ne se montre pas aussi efficace que sur un Bose QuietComfort 35 ou un Sony WH-1000XM2. Si le casque est bien capable de limiter une partie des bruits extérieurs, on reste encore un cran en dessous des cadors du secteur. Pour autant, l’intégration de cette option reste toujours intéressante, notamment pour les utilisateurs les plus nomades.

Restent les fonctionnalités additionnelles, et de ce côté-là, le casque de Beats peine face à certains concurrents. Il n’est pas possible d’activer les micros du casque pour rester attentif à son environnement et l’on pourra regretter l’absence d’un capteur de mouvement stoppant automatiquement sa musique lorsque l’on retire le casque. De la même façon, aucune mise en veille automatique ne semble être au programme.

Le casque ne s’accompagne pas non plus de la moindre application mobile. On aurait aimé pouvoir ajuster un égaliseur ou configurer l’intensité de la réduction du bruit. Pour un casque proposé aux alentours des 350€, c’est un peu dommage.

Des basses toujours au rendez-vous

La plupart des produits Beats se caractérisent par un sévère penchant pour les basses, et ce nouveau modèle ne viendra pas faire exception. L’ensemble se veut néanmoins bien mieux maitrisé qu’auparavant, et l’on profite d’une qualité d’écoute globalement très correcte.

Certes, le casque présente toujours un rendu plus coloré que celui de ses concurrents, mais certains utilisateurs devraient y trouver leur bonheur. On pense notamment aux amateurs d’électro ou de hip-hop qui pourront profiter d’une belle immersion. L’accentuation des basses viendra parfois couvrir certains détails, mais l’écoute reste agréable. Comprenez qu’il y a clairement du mieux du côté de chez Beats, même si l’on préférera toujours les propositions de la concurrence, notamment chez Bose ou Sony.

Conclusion

Si l’on met de côté son excellente autonomie et sa connexion Bluetooth facilitées par la puce W1, ce nouveau Beats Studio 3 Wireless n’apporte finalement pas grand-chose de plus que sa précédente version dévoilée en 2014. Mais la concurrence, elle, ne s’est pas reposée sur ses lauriers et des modèles tels que le Bose QC35 ou les MDR-1000X et WH-1000XM2 de Sony proposent aujourd’hui des fonctionnalités plus complètes et plus performantes à des tarifs similaires.

Le Studio 3 Wireless est un bon casque Bluetooth à réduction de bruit, mais avec un tarif avoisinant les 350€ il reste difficile de véritablement le recommander malgré ses qualités certaines.
La note Clubic
Les plus
  • Une construction soignée et confortable
  • Commandes complètes
  • Autonomie imbattable
  • Connexion sur les appareils iOS
Les moins
  • Réduction de bruit moyenne
  • Manque de fonctionnalités
  • Rendu sonore perfectible
  • Prix
Samy Ben Abdallah
Publié le 11 avr. 2018