On a testé Shadow of the Colossus sur PS4 : un remake vraiment réussi ?

La note Clubic
Les plus
  • Une aventure épique, qui prend enfin tout son sens sur PS4
  • Des panoramas d'une beauté sidérante
  • La magie du jeu de base intacte
  • Un remake d'une qualité rare
  • La bande-son, sublime
Les moins
  • La caméra qui a parfois du mal
  • La maniabilité pas toujours au top
Après un premier accouchement douloureux sur PS2, puis un remaster sans grande ambition sur PS3, Shadow of the Colossus a enfin droit à l'édition qu'il mérite sur PS4, avec cette refonte intégrale assez sublime.
On démarre ce test de Shadow of the Colossus !

Sur les épaules des géants...

En 2006, la PlayStation 2 accueille Shadow of the Colossus, un jeu signé par la Team ICO, et supervisé par un certain Fumito Ueda, déjà aux commandes de Ico mais aussi du The Last Guardian, paru il y a quelques mois sur PS4. A l'époque, si certains ont perçu la dimension à la fois poétique et épique de Shadow of the Colossus, tous ont en revanche eu à subir une technique très vacillante, avec des nombreux ralentissements, des soucis de collision, un gameplay imprécis... Bref, "un jeu trop ambitieux pour l'époque" pouvait-on lire et entendre. Après un Remaster PS3 sans grande saveur, mais qui corrigeait tout de même quelques soucis purement techniques, voilà que Shadow of the Colossus revient sur PS4. Sony prévient le joueur : il s'agit bien là d'une refonte intégrale du jeu, qui va exploiter la puissance de la PS4 pour retranscrire enfin la vision de son créateur.

Un remake confié aux américains de chez Bluepoint Games (habitués du genre), et qui, lors de son annonce, laissait planer quelques craintes. L'esprit originel allait-il être dénaturé ? Le jeu cèderait-il à certains impératifs modernes ? Allait-on assister à la chute d'un géant ? Après avoir passé de nombreuses heures sur ce remake, autant être sincère d'emblée : oui, ce Shadow of the Colossus PS4 est une incontestable réussite et ce, sur (presque) tous les points.

Concrètement, il s'agit donc de replonger dans les Terres Interdites, ce lieu à la fois vaste et mystérieux dans lequel il faudra vagabonder avec Wander. Pas de balade tranquille ici, puisqu'il s'agira de traquer et abattre une quinzaine de colosses, afin de (peut-être) sauver sa bien aimée. Le principe reste donc parfaitement identique au jeu d'origine, et Bluepoint Games n'a pas ajouté de boss supplémentaires, ni même un mode de jeu bonus. On retrouve néanmoins quelques petits easter-eggs, quelques petits ajustements, mais l'expérience se veut parfaitement authentique à celle proposée par l'oeuvre originelle.

Shadow of the Colossus PS4 : une refonte technique réussie


Evidemment, c'est sur le plan technique que ce Shadow of the Colossus PS4 évolue considérablement, avec des graphismes complètement retravaillés. Le résultat est visible dès les premières secondes de jeu, avec une introduction de toute beauté, présentant des paysages luxuriants, des temples parfaitement détaillés, des effets de lumières transcendants... bref, une ambiance absolument extraordinaire, posée en quelques secondes à peine. Rapidement, on prend en main ce cher Wander, et on constate là aussi que la maniabilité a été joliment ajustée. Non seulement l'ensemble est plus précis, mais les développeurs ont également corrigé quelques subtilités pour aboutir à un résultat nettement plus souple, plus agréable manette en main. Attention toutefois : le constat n'est pas encore parfait, et on pestera notamment face à quelques errances de la caméra. Force est d'admettre que le travail accompli par Bluepoint Games force le respect.

Au sujet du jeu en lui-même, comme annoncé plus haut, ce remake ne prend aucune liberté par rapport au jeu de 2006, et il s'agira à nouveau de démarrer ta quête au coeur d'un temple, et de suivre le rayon de son épée, indiquant la direction à suivre pour trouver le prochain colosse. Une fois celui-ci vaincu, le jeu ramène automatiquement le joueur à son point de départ, et il s'agira alors de renouveler l'opération, jusqu'à dénicher le dernier géant. Très peu de dialogue ici, très peu de cutscenes, simplement cette quête épique qui laisse libre court à l'imaginaire de chacun. Evidemment, le système fait que chaque combat est totalement différent d'un autre, et il faudra alors faire preuve d'observation, de logique, et parfois d'un peu de chance pour occire ces géants invincibles à première vue. Là encore, la qualité de la réalisation permet d'apprécier parfaitement la modélisation des colosses, et notamment leur fourrure à laquelle il faudra souvent s'accrocher, d'un réalisme vraiment très impressionnant.

SotC, sur PS4 ou PS4 Pro ?

Bien sûr, Shadow of the Colossus tire également parti des bienfaits de la PS4 Pro de Sony. Sur celle-ci, le jeu permettra de profiter d'un mode Cinématique, permettant d'afficher des graphismes en 1440p, à une cadence de 30 images/seconde. S'il le souhaite, le joueur pourra également basculer vers le mode Performances, permettant alors de profiter d'un affichage en Full HD, mais d'une cadence de 60 images/seconde. A chaque joueur bien sûr d'opter pour le mode qui lui convient le mieux, sachant que l'affichage peut être modifié à la volée dans le jeu, sans revenir au menu de départ. Sur une PS4 classique, Shadow of the Colossus est proposé en Full HD 1080p, à 30 images/seconde.

Le verdict (forcément colossal) de Clubic

Heureux sont ceux qui découvriront pour la première fois Shadow of the Colossus avec ce remake PS4. En effet, ces derniers profiteront pleinement de la "vraie" vision de Fumito Ueda, aucunement plombée par le moindre souci d'ordre technique. Au contraire, ils pourront s'émerveiller devant des graphismes absolument somptueux, avec des panoramas vastes et luxuriants, des effets de lumière éblouissants, des colosses détaillés comme jamais, des affrontements titanesques... Ceux qui connaissent déjà le jeu d'origine seront également ravis de retrouver leur titre phare sous un tout nouveau (et sublime) jour, mais en l'absence de réelle nouveauté, et connaissant sans doute les patterns des boss, on perd forcément un peu cette petite magie inhérente à la sacro-sainte "première fois", qui rend souvent celle-ci inoubliable.
Une réussite colossale en ce qui nous concerne, et qui dépasse même de très (très) loin toutes nos espérances.
La note Clubic
Les plus
  • Une aventure épique, qui prend enfin tout son sens sur PS4
  • Des panoramas d'une beauté sidérante
  • La magie du jeu de base intacte
  • Un remake d'une qualité rare
  • La bande-son, sublime
Les moins
  • La caméra qui a parfois du mal
  • La maniabilité pas toujours au top
Stéphane Ficca
Publié le 6 févr. 2018