Sonic Forces : un jeu vidéo trop ambitieux pour SEGA ?

La note Clubic
Les plus
  • Deux Sonic à incarner !
  • L'Avatar, intrigant au départ mais pas forcément désagréable au final
  • Les différentes espèces et les Wispons
  • Une version PS4 joliment optimisée
  • Une très bonne rejouabilité
Les moins
  • D'une simplicité enfantine
  • Quelques passages trop téléguidés
  • Gameplay très imprécis/rigide parfois
  • Trois heures à peine en ligne droite
  • Les dialogues omniprésents entre les niveaux
  • Cette version Switch, très (très) décevante...
Après le très réussi Sonic Mania cet été, le hérisson de la MegaDrive est (déjà) de retour pour un nouvel opus qui promet un mélange réussi entre l’ère classique et l’ère moderne, avec en prime l’ajout d’un tout nouveau héros.

Plutôt ambitieux sur le papier, ce nouveau Sonic Forces permet donc de retrouver le célébrissime hérisson bleu, ainsi que toute sa joyeuse clique, à commencer par Tails ou encore Knuckles. Dans un premier temps, c’est d’ailleurs l’entourage de Sonic qui sera mis en avant, puisque le héros de toute une génération a été vaincu par l'infâme Dr Eggman. Ni une, ni deux, son fidèle crew décide d’aller porter secours à leur leader supersonique, enfermé dans une prison, quitte à affronter le nouveau bras droit du némésis légendaire de Sonic, un certain Infinite, capable de manier les dimensions. Pour cela, l’équipe décide d’enrôler un nouveau héros dans son équipe : vous !

Créer son Avatar dans Sonic ?

En effet, via un éditeur de personnage, Sonic Forces va rapidement demander au joueur de créer son propre héros de toute pièce. On pourra notamment choisir son type d’animal (lapin, oiseau, renard…), mais aussi le regard, les vêtements, les accessoires, les chaussures, sans oublier une Wispon, une arme qui vient se greffer sur l’avant-bras de l’avatar, et qui permet de profiter de caractéristiques spécifiques. De cette manière, en fonction de l’espèce et de l’arme choisis, l’avatar créé par le joueur peut disposer de nombreuses spécificités.

Si l'aspect “Personnalisation” peut paraître gadget de prime abord, il constitue rapidement une composante essentielle de ce Sonic Forces. En effet, si les différents niveaux peuvent se traverser en à peine 2 minutes, ils regorgent surtout de raccourcis, de zones secrètes et autres endroits accessibles uniquement si l’on dispose de la combinaison gagnante. Le but est alors non seulement de traverser le niveau à la vitesse de l’écran pour faire exploser les chronos, mais aussi de farfouiller ces derniers, à la recherche de nombreux bonus et autres embranchements parfois (très) bien cachés.

Du Sonic moderne et du classique !


Sur le terrain, ce jeu vidéo Sonic promet de mélanger divers types de gameplay, avec des niveaux en 3D, mais aussi des phases de gameplay en 2D plus “classiques”. Pour cela, on pourra compter sur le hérisson bien connu des joueurs, mais aussi sur son homologue Classique, déjà vu dans Sonic Generations. Certains niveaux nécessiteront également d’évoluer en tandem, avec Sonic et l’avatar créé par le joueur, mais aussi avec l’avatar seul. Des niveaux très brefs dans l’ensemble, avec quelques combats de boss, mais surtout une difficulté très faiblement dosée. Même en mode Difficile, il est assez simple d’obtenir le précieux Rang S lors de son premier, voire de son second run.

Cette facilité déconcertante impacte forcément la durée de vie du jeu, puisque ce Sonic Forces peut se boucler en à peine 3 petites heures. Il en faudra nettement davantage pour collecter les différents bonus, tester les différentes combinaisons et déverrouiller tous les accessoires de l’éditeur de personnages, mais ceux qui veulent uniquement voir le fin mot de l’aventure se sentiront forcément un peu lésés.

Visuellement parlant, ce Sonic Forces n’est pas une démonstration visuelle, avec des graphismes plutôt pauvrets. L’ensemble reste réussi d’un point de vue technique, avec en prime une animation et une lisibilité assez impeccables sur PS4. On se montre en revanche un peu plus réservé sur le gameplay, qui manque par moments de précision, sans oublier une vraie lourdeur lors des séquences de jeu en 3D. Viennent aussi s'y greffer quelques mécaniques lourdingues, qui empêcheront le joueur d’anticiper comme il le souhaiterait certains sauts/ennemis/pièges/trous. Pas de miracle non plus côté son, avec une bande-son assez quelconque, mais surtout des dialogues omniprésents et bien gnangnan... (mais en VF).

Sonic Forces : quid du portage Nintendo Switch ?

Plutôt impeccable en terme d’effet de vitesse, de lisibilité et de netteté sur PS4, il faut savoir que ce Sonic Forces est également disponible sur Nintendo Switch. Toutefois, si vous êtes détenteur des deux machines, on ne saurait que trop vous déconseiller la version cartouche, la faute à une optimisation toute relative… D’une part, on ne peut que constater avec regret la chute de frame rate global du jeu, mais on peste également face à des contrôles qui semblent encore plus imprécis, et surtout une section visuelle très largement downgradée, qui impacte beaucoup (trop) sur la lisibilité de l’ensemble.

Le fait de pouvoir jouer en nomade reste très agréable, mais la différence visuelle reste ici bien trop importante pour tenir une quelconque comparaison avec les versions PS4 et Xbox One. Les amoureux de Sonic, également détenteurs de Nintendo Switch, peuvent néanmoins se tourner vers l’excellent Sonic Mania, très réussi sur la console de Nintendo.

Le verdict SEEEGAAA de Clubic

On ne va pas vous mentir : depuis son annonce, ce Sonic Forces n’a jamais su soulever le moindre enthousiasme de notre côté. Toutefois, après avoir passé quelques heures sur le titre (de quoi allègrement le boucler à deux reprises), force est d’admettre que le jeu propose quelques bonnes idées, à commencer (et on ne s’y attendait pas) par le système d’Avatar personnalisable. Sans jamais se montrer inoubliables, quelques niveaux valent également le détour, avec de belles sensations et toujours ces loopings grisants si chers à Sonic, avec un rendu correct en terme de fluidité et de netteté, mais un peu cheap visuellement parlant.

On regrette tout de même un jeu très simple d’accès, même téléguidé par moments, si bien que l’on a parfois cette désagréable sensation d’être davantage spectateur qu’acteur, sans oublier une durée de vie de 3 heures à peine. Certains pesteront également face aux innombrables dialogues, au côté scoring assumé ou à la maniabilité pas toujours à la hauteur de la supervitesse du hérisson Sega. Bref, un énième Sonic plutôt moyen, dans la veine de ce que connaissent/subissent les fans depuis quelques années maintenant.
La note Clubic
Les plus
  • Deux Sonic à incarner !
  • L'Avatar, intrigant au départ mais pas forcément désagréable au final
  • Les différentes espèces et les Wispons
  • Une version PS4 joliment optimisée
  • Une très bonne rejouabilité
Les moins
  • D'une simplicité enfantine
  • Quelques passages trop téléguidés
  • Gameplay très imprécis/rigide parfois
  • Trois heures à peine en ligne droite
  • Les dialogues omniprésents entre les niveaux
  • Cette version Switch, très (très) décevante...
Stéphane Ficca
Publié le 13 nov. 2017