Super Lucky's Tale : un bon jeu de plateforme old-school ?

La note Clubic
Les plus
  • Lucky, plutôt mignon
  • L'inspiration "old school"
Les moins
  • La caméra
  • La maniabilité
  • Vraiment léger techniquement
  • Aussitôt joué, aussitôt oublié
Notre avis complet concernant le très attendu Super Lucky's Tale sur Xbox One, malheureusement loin de répondre à nos attentes...

Officialisé il y a quelques mois, le très mignon Super Lucky's Tale débarque enfin sur Xbox, à temps pour accompagner la nouvelle console Xbox One X. Un jeu pas forcément inédit car transfuge du catalogue Oculus Rift, mais qui promettait un peu de fraîcheur sur Xbox One, où le genre plateforme n'est pas légion. Parallèlement, le jeu se veut également optimisé pour la nouvelle console Microsoft. Toutefois, malgré son côté hommage à la belle époque des jeux de plate-forme 3D de l'ère N64/PSOne, avec une petite touche "Rare", difficile de cacher une certaine déception face aux aventures du jeune Lucky.

Un jeu de plateforme qui souffre de quelques problèmes


Le jeu nous place donc dans la peau de Lucky, un petit renard tout mignon qui va devoir tout faire pour s'échapper d'un livre magique dans lequel il est retenu prisonnier, après avoir héroïquement sauvé sa soeur. En guise de prologue, on a évidemment droit à un court tutoriel pour nous inculquer les bases du gameplay. Lucky peut donc courir, sauter, effectuer un double saut, mettre un coup de queue pour terrasser les ennemis et briser des éléments, mais il peut également plonger sous terre pour dénicher certains trésors. La palette de mouvements est plutôt basique, et il ne faut qu'une poignée de secondes pour prendre en main ce petit renard.

Toutefois, il suffit également d'une poignée de secondes pour se rendre compte de deux défauts majeurs qui vont poursuivre Lucky (et le joueur) durant tout l'aventure : des contrôles hasardeux, et une gestion de la caméra toute particulière. En effet, difficile de ne pas pester face à une certaine latence dans les sauts et les déplacements du jeune héros, avec en prime de sérieux bugs qui font que Lucky se tiendra parfois debout sur une plateforme invisible, et qu'il traversera parfois un élément du décor, la faute à une collision mal gérée, et/ou la caméra qui empêche de bien suivre l'action. Malgré son côté "jeu de plateforme 3D", Super Lucky's Tale fait toutefois le pari de ne pas permettre de tourner la caméra autour du héros, mais seulement sur trois axes.

Concrètement, le jeu impose de venir à bout de différents niveaux auxquels on accèdera via divers hubs regorgeant de secrets, de pièces, de diamants... A chaque niveau terminé, le hub se remplit de nouvelles plateformes, de nouveaux passages, et il faudra cumuler les trèfles à quatre feuilles pour déverrouiller l'accès aux niveaux supérieurs. Outre les niveaux 3D, Super Lucky's Tale propose également quelques escapades en scrolling horizontal, à la manière d'un Crash Bandicoot pour ne citer que lui. Comme dit plus haut, la caméra reste un souci majeur dans le jeu, et même si ce dernier propose quelques bonnes idées, difficile de prendre du plaisir ici, qui plus est avec ce gameplay bien imprécis.

Lucky, le renard très mignon qu'on oubliera malheureusement vite


Techniquement, Super Lucky's Tale est un jeu plutôt mignon certes, mais également assez épuré. Cela n'empêche pas pour autant le jeu de souffrir de quelques nets ralentissement sur Xbox One S. Heureusement, la Xbox One X permet de profiter d'une version "Enhanced" (presque) dénuée de toute forme de ralentissement en plus d'un affichage 4K, mais difficile pour ce Super Lucky's Tale de faire une quelconque démonstration de la surpuissance de la machine. Côté durée de vie, il suffira de huit heures environ pour faire le tour du jeu, mais veillez à bien récupérer un maximum de trèfles sur votre chemin, sous peine de devoir refaire bon nombre de niveaux pour pouvoir enfin franchir la porte menant au dernier boss. Alors certes, il y a bien deux ou trois idées plutôt amusantes, mais globalement, difficile de trouver quoi que ce soit de "super" dans ce Super Lucky's Tale, que l'on aura très vite fait d'oublier.
's

Le verdict, pourtant plein d'espoir, de Clubic

On attendait un jeu de plateforme 3D old school à la fois mignon et impeccable en terme de technique et de jouabilité, mais force est d'admettre que Super Lucky's Tale peine à convaincre.

Le héros est plutôt mignon, mais le gameplay imprécis couplé à une caméra bien mal gérée auront vite fait de décourager bon nombre de joueurs. Graphiquement, l'ensemble est également très basique et le jeu se paie même le luxe d'être assez mal optimisé sur Xbox One S, avec quelques saccades également sur Xbox One X malgré le côté "Enhanced". A sa décharge, rappelons que ce jeu de plateforme par Microsoft Studio est proposé pour 29,99 euros, et qu'il fait partie du programme Xbox Play.
La note Clubic
Les plus
  • Lucky, plutôt mignon
  • L'inspiration "old school"
Les moins
  • La caméra
  • La maniabilité
  • Vraiment léger techniquement
  • Aussitôt joué, aussitôt oublié
Stéphane Ficca
Publié le 8 nov. 2017