La note Clubic
Design
Fonctionnalités
Qualité sonore
Les plus
  • Joli design, petit et passe-partout
  • Fonctionne bien sur des requêtes basiques
  • Prix attractif
Les moins
  • Zones tactiles désactivées
  • Nombreuses réponses incomplètes ou erronées
  • Manque de fonctionnalités par rapport aux smartphones et montres connectées
  • Qualité sonore très moyenne

Test Google Home Mini : que vaut la version réduite de l'assistant Google ?

Après une version basique à 149€ (que nous avons testée ici), Google vient agrandir sa gamme d'enceintes connectées Home avec un modèle Mini. Plus petite et moins chère, a-t-elle ce qu'il faut pour convaincre ? Nous l'avons testée pendant une semaine, voici nos impressions.

L'année 2017 aura vu l'essor des enceintes connectées en France, peu de temps après les USA. Google profite d'ailleurs d'un marché assez restreint dans l'Hexagone pour tenter de s'imposer. Mais au final, est-ce que ces enceintes intelligentes ont vraiment un intérêt ? Nous avons pris en main la Google Home Mini pendant plusieurs jours, l'heure du verdict est venue !

Un prix attractif pour une enceinte connectée basique

Le principal avantage de la Google Home Mini est probablement son prix, qui la met à la portée de toutes les bourses. Elle ne coûte en effet que 59€ là où le modèle d'origine demande un investissement de 149€. Et comme le nom l'indique, la Mini est aussi très petite avec un design tout mignon ! Il faut cependant faire quelques concessions, comme on pouvait s'en douter...

Suite à un défaut de fabrication, Google a dû se résigner à désactiver les contrôles tactiles situés sur le haut du galet, destinés à l'origine à mettre en pause la musique ou avancer/reculer d'un morceau à l'autre. Le son se contrôle donc maintenant uniquement à la voix, que vous le vouliez ou non.

Les côtés de l'appareil présentent aussi des zones tactiles qui restent heureusement actives. Tant mieux, elles permettent de contrôler le volume ! Un bouton physique permet aussi de couper le microphone. Quatre LED sur le dessus de l'enceinte donnent son état : allumées en blanc, l'engin vous écoute ou modifie le volume. En orange, l'enceinte connectée est désactivée, aucun enregistrement n'est effectué.

Niveau qualité sonore, la Google Home Mini s'en sort très moyennement. L'unique haut-parleur manque clairement de basses et les aigus sont mal gérés. Mais il a surtout le défaut de vite saturer dès qu'on monte trop le son, produisant des grésillements et autres distorsions assez désagréables. La Google Home Mini n'est donc pas une enceinte que nous recommanderons aux amateurs de musique. Son prix abordable la destine plutôt aux personnes qui souhaitent expérimenter un assistant vocal sans pour autant exploser leur budget.

Mise en place de la Google Home Mini

Tout comme son aînée, la Google Home Mini offre un package très spartiate. Ce dernier est simplement constitué de l'enceinte, de sa prise d'alimentation et d'une petite notice. Après le branchement au secteur, il suffit de se rendre dans l'application Google Home pour démarrer la configuration.

A l’instar du Chromecast, la mise en place de la Google Home Mini passe comme une lettre à la poste. La petite enceinte se connecte via le Wi-Fi du smartphone pour obtenir le nom du réseau sur lequel elle devra opérer. Suite à ça, elle se débrouille toute seule une fois connectée à votre routeur. L'utilisateur n'a plus qu'à paramétrer dans l'application les services compatibles qu'il souhaite contrôler via la Google Home Mini. Pour ce test, nous avons lié des comptes Netflix, Spotify (gratuit) et Play Musique (gratuit) ainsi qu'un Chromecast et une console SHIELD TV. De quoi déjà bien s'amuser avec l'enceinte intelligente !

Un fonctionnement largement perfectible

Durant une semaine, nous avons soumis l'enceinte Google Home Mini à une pléthore de questions en tout genre. Si en quelques mois il y a eu des progrès dans la compréhension de l'Assistant Google, il reste encore beaucoup de travail à accomplir pour le rendre pleinement exploitable au quotidien de façon utile.

Des interactions comme « Ok Google, mets de la musique douce » ou encore « Ok Google, mets la série Stranger Things dans la chambre » fonctionnent bien. C'est en revanche plus aléatoire pour d'autres cas. Ainsi, la commande « Ok Google, quelle est la recette de la tarte aux pommes ? » vous renverra une réponse du genre « Je ne sais pas comment vous aider, malheureusement ». Ou alors l'enceinte vous donnera une partie de la recette en s'arrêtant au milieu. D'autres fois, la réponse ne correspond pas du tout à la question... Autre cas : la commande est bien comprise, mais aucun résultat ne se produit. Il est aussi impossible de créer un rappel ou ajouter un évènement à l'agenda pour le moment. En bref, il y a encore du chemin à parcourir !

L'idéal est donc d'apprendre au mieux les commandes proposées par l'application et ne pas se montrer trop gourmand pour le moment. Nul doute que plus de fonctionnalités arriveront dans les mois à venir, rendant la Google Home Mini plus utile.

Conclusion

L'enceinte Google Home Mini est certes très attrayante avec son prix abordable et son design compact, mais pour le moment on a du mal à vraiment saisir l'intérêt réel de ce type de technologie. A part lire de la musique ou lancer une vidéo avec le son de la voix, la petite enceinte connectée ne se montre pas vraiment indispensable au quotidien. La suppression des zones tactiles renforce cette impression. Google Assistant se révèle finalement plus efficace sur un bon vieux smartphone ou une montre connectée Android Wear, permettant d'ajouter des rendez-vous ou appeler un contact directement avec la voix.

Alors à qui se destine la Google Home Mini ? Aux geeks avant tout, les technophiles purs et durs qui voudront contrôler leur installation domotique à la voix, parce que c'est fun. Mais un utilisateur lambda n'y verra probablement qu'un objet de curiosité qui finira vite par prendre la poussière dans un coin. Nous vous recommandons plutôt d'attendre quelques mois avant un achat. D'ici là, Google aura amélioré son produit, le rendant certainement plus utile au sein du domicile moderne.
La note Clubic
Design
Fonctionnalités
Qualité sonore
Les plus
  • Joli design, petit et passe-partout
  • Fonctionne bien sur des requêtes basiques
  • Prix attractif
Les moins
  • Zones tactiles désactivées
  • Nombreuses réponses incomplètes ou erronées
  • Manque de fonctionnalités par rapport aux smartphones et montres connectées
  • Qualité sonore très moyenne
Johan Gautreau
Publié le 24 oct. 2017