La note Clubic
Les plus
  • Bonne facture, belles finitions
  • Très bonne autonomie
  • Des photos de jour colorées et lumineuses
Les moins
  • Un peu lent à l'usage
  • Photos médiocres en basse luminosité

Motorola Moto E4, un bon premier smartphone

Après s’être fait oublier ces dernières années, Motorola revient en force avec son Moto E4, un smartphone d’entrée de gamme loin d’être sans intérêt. Trouver un bon téléphone aux alentours de 150 € est suffisamment rare pour éveiller notre curiosité. Voyons ensemble ce que vaut ce nouveau modèle signé Motorola.

Avec ses 44,7 x 72,3 x 8,99 mm pour 151 grammes, le poids et l’encombrement du téléphone restent très corrects, et le classent dans les modèles compacts. Il est équipé d’Android 7.1.1, que fait tourner un processeur ARM Cortex-A53 1,3 GHz Quadcore, et de 2 Go de Ram. Du côté de la mémoire interne, l’espace est de 16 Go, avec possibilité d’ajouter une carte micro SD. Il bénéficie également de la connectivité de rigueur : Bluetooth 4.2, Wi-Fi 802.11a/b/g/n, 4G (800, 1800 et 2600 MHz) etc. On reste en revanche sur du micro-USB pour la recharge, pas d’USB de type C. Bonne surprise, la batterie 2800 mAh est amovible, une rareté en 2017. Le Moto E4 est dual-sim. Pour accéder aux ports micro SD et sim, il faudra retirer la batterie, qui les cache.

Design : Motorola reste et joue la carte du classique<

Côté ergonomie, Motorola reste proche de ses précédents modles, : il ressemble énormément au Moto G5. Le téléphone s’est légèrement affiné par rapport à ce dernier. En façade, l’écran est loin ce celui des modèles borderless : les bandes des quatre côtés de l’écran sont larges, en comparaison de l’offre actuelle. L’espace libre en bas de l’écran profite au capteur d’empreinte, qui se trouve placé avantageusement., une Une belle fonctionnalité pour un smartphone à prix modeste. Le dos en métal du téléphone laisse présager une bonne solidité, mais on regrettera l’appareil photo en saillie.

Un écran IPS honorable

La dalle IPS de 5 pouces se targue d’une définition HD 1280 x 720 pixels, pour une résolution de 294 ppp. On peut s’y attendre, la qualité est loin de celle d’écrans Full ou Ultra HD, et les contrastes bien en deçà de ceux de certaines dalles Amoled. Côté lumière, en revanche, le modèle tient bien la route, et images et textes restent visibles et lisibles même en cas de grand ensoleillement. Pour le prix avancé, l’écran reste quand même très satisfaisant, et les couleurs acceptables.

Appareil photo assez inégal

L’appareil principal du Moto E4 est armé d’un capteur 8Mpx. Les photos de jour, en particulier en extérieur, sont correctes malgré une mise au point parfois lente et hasardeuse. Les clichés en bonne luminosité possèdent des couleurs très vives, parfois un peu trop. Il possède un mode HDR, qui donne des photos mieux contrastées et plus impressionnantes, réalistes. Ce mode peut avoir son intérêt, selon le type de cliché souhaité. Les photos en intérieur sons moins bonnes. On notera des pertes d’informations, un peu de bruit, plus de flou. Et sans surprise, les photos en basse lumière et en nocturne sont pires, et assez peu intéressantes.

En complément, le Moto E4 est doté d’un appareil photo avant assez correct. Cet appareil bénéficie d’un modeste capteur 5 Mpx qui offrira des selfies très satisfaisants. Il possède, de plus, un outil pour améliorer les autoportraits en gommant les défauts des visages. Une fonctionnalité prisée par certains utilisateurs. Bonne nouvelle, cet appareil avant bénéficie d’un flash, ce qui est loin d’être le cas de tous les téléphones.

Vitesse et performance assez moyennes

Le Moto E4 est équipé d’un SoC MediaTek MT6737M 1,3 GHz, d’un processeur ARMv8 et d’une puce graphique Mali-T720-MP1. Ces puces sont épaulées par 2 Go de mémoire vive, et 16 Go d’espace de stockage. Cet agencement modeste ne fait pas du nouveau Moto un téléphone très rapide. L’interface ne rame pas particulièrement, mais le téléphone n’est pas extrêmement réactif. On sentira parfois des ralentissements pour lancer une nouvelle app, ou switcher de l’une à l’autre.

Sans surprise, les jeux vidéo ne bénéficient pas d’une grande fluidité non plus. Si vous avez pour projet de jouer à des jeux basiques, il n’y aura pas de problème. Pour les jeux les plus récents et très gourmands, le Moto montrera vite ses limites. Idem pour le multitâche : le téléphone présentera des ralentissements quand trop d’applications fonctionneront en même temps.

Une autonomie surprenante

L'une des originalités de ce modèle est sa batterie amovible. Le moins que l’on puisse dire, c’est que sa batterie 2 800 mAh tient la route. On l’a vu, ce Moto E4 est assez peu gourmand en énergie, et le multitâche et les appli très gourmandes ne lui réussissent pas trop. Le téléphone jouit en revanche d’une longue autonomie, très bien gérée par l’interface. Pour les utilisateurs utilisant peu d’applications très énergivores, comme la vidéo et les jeux vidéo, le téléphone tiendra 2 jours d’affilée. Encore une bonne surprise réservée par ce nouveau Motorola.

En résumé

Motorola lance un téléphone d’entrée de gamme très correct. Le Motorola Moto E4 est loin d’être parfait, il est un peu lent, et son appareil photo n’est pas exceptionnel. En revanche, sa bonne autonomie, ses finitions et son écran sont meilleurs que ceux d’autres modèles dans la même gamme. Bref, le smartphone idéal pour une première prise en main ou pour un usage limité aux basiques du quotidien.
La note Clubic
Les plus
  • Bonne facture, belles finitions
  • Très bonne autonomie
  • Des photos de jour colorées et lumineuses
Les moins
  • Un peu lent à l'usage
  • Photos médiocres en basse luminosité