Test produit : HTC U Ultra

Le retour remarqué de HTC

Il y a quelques années encore, HTC était l’un des leaders incontestés sur le marché des Smartphones Android. Aujourd’hui, la firme taïwanaise est en difficultés financières. Avec son nouveau modèle, le HTC U Ultra, l’entreprise innove et marque une nette rupture avec sa gamme HTC One. Le pari est-il réussi ?

Un dos brillant de mille feux

Ce qui frappe l’œil en premier, c’est incontestablement la face arrière de l’appareil. Oublié, le dos en métal des précédents modèles ; ici, il est en verre coloré aux tons changeants suivant les angles de la lumière. Sublime. Le modèle existe en divers coloris : noir nacré, blanc perle, bleu saphir et rose nacré. Le téléphone est fourni avec une coque en plastique transparente bien pratique, des écouteurs, ainsi qu’un chiffon microfibre qui sera très utile pour nettoyer l’écran mais aussi le dos de l’appareil, qui bien que magnifique, se retrouve très vite orné de nombreuses traces de doigts.

Le Smartphone possède un encombrement de 162,41 x 79,79 x 7,99 mm pour 170 g. Sa forme est harmonieuse et très agréable à manipuler. Dans l’ensemble, il est assez facile à utiliser d’une seule main, excepté peut-être pour le bouton volume, placé un peu trop haut sur sa tranche droite. Le capteur d’empreintes, très réactif, se trouve en façade, sous l’écran, comme pour le Huawei P10. Petit regret, l’appareil photo est légèrement protubérant, ce qui lui rajoute un peu d’épaisseur.

Les écouteurs fournis utilisent la technologie USonic, censée analyser votre oreille interne pour s’adapter à votre ouïe. Cette fonction est efficace, mais la qualité sonore n’est pas exceptionnelle pour autant.

Un écran et demi

Oui, le HTC est un téléphone à double écran. Au-dessus de la dalle Super LCD 5 de 5,7 pouces, on trouve une petite bande d’écran autonome de 2,05 pouces permettant d’accéder à certaines fonctions rapidement. L’écran principal est très honnête : QHD 2 560 x 1 440 pixels pour la définition, 513 points par pouce pour la résolution. L’affichage est superbe, et la luminosité très bien rendue. Comme pour de nombreuses dalles LCD, on pourra seulement émettre une petite réserve sur le contraste, qui n’est pas aussi performant que sur les OLED.

Le petit écran supplémentaire est très commode. On y retrouve des raccourcis vers ses contacts principaux, ou encore des app à définir, au choix − notifications, météo, etc. On peut faire défiler les applications en les faisant glisser simplement du doigt. Très pratique, cet écran est autonome et peut être utilisé quand l’écran principal est éteint. Pour allumer ce mini-écran, il suffit d’appuyer à deux reprises dessus après avoir soulevé le téléphone.

Puissance : maîtrise et fluidité

Le principal d’abord : le HTC U Ultra est très réactif. Il est équipé d’une puce Snapdragon 821 soutenue par 4 Go de RAM, comme pour le LG G6. Cette configuration comprend également une excellente puce graphique iGPU Adreno 530 et 64 Go d’espace de stockage, extensible avec une carte microSD. Malgré un processeur datant de 2016, l’utilisation du téléphone est parfaitement fluide en toutes circonstances. Les tout derniers jeux 3D tourneront avec aisance. De quoi satisfaire les gamers les plus exigeants. Le HTC U Ultra aura cependant tendance à un peu chauffer pendant l’utilisation prolongée des jeux les plus énergivores.

Une autonomie dans la norme

La batterie 3 000 mAh reste solide et bien gérée par le téléphone. Pour la plupart des utilisateurs, tenir une journée et demie devrait se faire sans souci. Avec une utilisation plus intense, le téléphone devra être rechargé chaque jour. Compte tenu de la puissante dalle LCD du modèle, cette performance est très acceptable. De plus, avec la recharge rapide permise par l’USB Type-C, le téléphone retrouvera très rapidement sa pleine charge.

Belles photos de nuit et magnifiques selfies

À l’arrière du téléphone, on retrouve un capteur 12 Mpx avec une ouverture f/1,8 et un stabilisateur optique. Les photos prises de jour sont de très bonne qualité et bénéficient de belles couleurs assez réalistes. Pour les photos en basse lumière, on constate tout de suite que le constructeur taïwanais a fait un effort, et le téléphone s’en sort mieux que de nombreux autres modèles, même si un peu de bruit apparaît sur les clichés.

Surprise, l’appareil le plus puissant est l’objectif frontal, dont la définition s’élève à 16 Mpx, avec une ouverture f/2. Résultat, des autoportraits d’excellente qualité et très détaillés. Pas de stabilisateur ici, donc attention à ne pas bouger pour éviter le flou.

Une IA qui a du «Sense »

Sense Companion, l’intelligence artificielle développée par HTC, est à télécharger avec une mise à jour. Elle est supposée vous faciliter la vie et vous aider à vous organiser. En théorie, elle utilisera la météo pour vous conseiller de vous habiller plus ou moins chaudement, ou de prévoir plus de temps de trajet en cas de trafic important. Elle doit aussi apprendre à vous connaître pour adapter son fonctionnement à vos besoins. La reconnaissance vocale du téléphone, elle, vous permettra de le déverrouiller au son de votre voix, ou encore d’accepter ou de rejeter un appel.

Réseau et connectique

Du côté réseau et logiciel, rien à redire : compatible avec toutes les bandes 4G françaises, Android Nougat 7.0, Bluetooth 4.1, norme Wifi 802.11a/b/g/n/ac, NFC et gyroscope. Pas de prise jack, c’est l’USB Type-C qui permettra d’utiliser le casque fourni par le constructeur.

HTC prend des risques en sortant un modèle atypique : un peu plus volumineux que la concurrence, un deuxième écran surprenant… Le résultat final est une réussite, et même si on pourrait lui reprocher d’être équipé d’une puce Snapdragon 821, la fluidité sans faille du téléphone satisfera tous les utilisateurs. Un petit bémol cependant : le HTC U Ultra est disponible à la vente à 799 €, et c’est malheureusement un peu trop onéreux pour ce type d’appareil. Il est en effet possible d’acquérir un Huawei P10 ou un LG G6 pour un tarif moindre, ou encore un Samsung Galaxy S8 pour quelques euros de plus.
La note Clubic
Les plus
  • Très fluide et réactif
  • Un mini-écran supplémentaire bien pensé
  • De belles photos de nuit
Les moins
  • A tendance à chauffer quand il est trop sollicité
  • Les traces de doigts très visibles au dos
  • Tarif un peu élevé