• Windows To Go : lancer Windows 8 depuis une clé USB


    Publié le 16 septembre 2011 par Alexandre Laurent dans les catégories Windows 8 et Windows Build


    Windows To Go : lancer Windows 8 depuis une clé USB
    Avec Windows To Go, Microsoft proposera aux entreprises de doter leurs employés de clés USB embarquant une installation exécutable de Windows 8. Quelle que soit la machine qui lui sert d'hôte, l'utilisateur conserve donc avec lui son environnement de travail.

    Si les environnements portables n'ont rien de nouveau, c'est la première fois que Microsoft entreprend de faire fonctionner une installation complète de Windows depuis une clé (ou un disque dur) USB. Réservée aux entreprises, la fonction Windows To Go permettra en effet de déployer sur des clés USB une image complète, éventuellement enrichie de logiciels tiers, de Windows 8. S'il est paramétré pour démarrer à partir d'un port USB, l'ordinateur dans lequel la clé est branchée amorcera alors automatiquement le système contenu par cette dernière. Il est logiquement conseillé de faire appel à des périphériques USB 3.0, afin que la bande passante ne soit pas un frein trop important aux performances du système.

    Depuis ce Windows 8 portable, on accède à l'intégralité des ressources matérielles de la machine, ce qui signifie que l'on peut utiliser lecteur optique, liaison réseau, webcam, écran tactile et autres périphériques comme si l'on exécutait directement le système hôte. Le seul composant qui n'est pas accessible est le disque dur de l'ordinateur concerné. Celui-ci est en effet « déconnecté », afin que l'utilisateur d'un jour ne puisse pas en modifier le contenu.

    Windows To Go

    Ici Windows 8 est exécuté en mode Windows To Go depuis une clé USB 32 Go

    En mode Windows To Go, c'est donc la clé USB qui apparaît comme la partition système au sein du Poste de travail. Une fois sa session de travail achevée, il n'y a qu'à lancer normalement l'extinction du système et à en retirer sa clé pour pouvoir aller l'utiliser ailleurs. Les éventuels documents, préférences ou historiques sont bien entendus conservés. En cas de retrait impromptu de la clé, le système est immédiatement gelé. L'utilisateur a alors 60 secondes pour la rebrancher et faire repartir le système. S'il ne le fait pas, la machine s'éteint automatiquement.

    Ce Windows portable s'adresse donc à tous les professionnels amenés à côtoyer régulièrement des machines dont l'usage ne leur est pas exclusivement dévolu.

    Microsoft indique avoir optimisé ses piles dédiées à la gestion de l'USB 2.0 et 3.0 pour être en mesure de proposer ce nouveau scénario, notamment pour pouvoir gérer simplement la phase de démarrage, autoriser la mise en veille et gérer correctement la mémoire virtuelle.

    Les prérequis techniques préconiseront vraisemblablement l'installation sur des clés d'une capacité minimale de 32 Go. La clé proprement dite embarque quant à elle deux partitions. La première, d'environ 300 Mo et formatée en FAT32, embarque deux zones d'amorçage (MBR) spécifiques, l'une gérant les BIOS traditionnels tandis que l'autre est réservée à l'UEFI. La partition principale, qui embarque donc le système et les données utilisateurs, est quant à elle formatée en NTFS. Microsoft assure que son système portable fonctionnera sur les machines munies d'une protection Bitlocker.

    Windows To Go

    Le système commence par installer les pilotes nécessaires à la gestion de la machine

    Pour profiter de Windows To Go, il faudra logiquement paramétrer soi-même le BIOS de la machine concernée pour qu'elle prenne en compte le port USB dans la séquence de démarrage. Microsoft promet toutefois que les entreprises qui font appel à ses outils de déploiement pourront profiter d'une option dédiée, directement accessible depuis le poste de travail, permettant de signaler au BIOS que si une clé Windows To Go est détectée, il doit la prendre en compte avant le disque dur.

    Lorsqu'il est connecté pour la première fois à une machine, ce Windows 8 portable doit commencer par installer les pilotes nécessaires (comme dans le cas d'une installation standard). Pour que le processus n'ait pas à être répété à chaque fois, Microsoft explique que les machines qui sortiront avec Windows 8 pourront être identifiées au moyen d'un identifiant unique situé au niveau firmware, le SMBIOS UDID. Windows To Go saura se souvenir de cet identifiant, ce qui permettra, lorsqu'on revient sur la machine en question, de ne charger que les pilotes nécessaires.

    Microsoft n'a pour l'instant pas précisé quelles seraient les licences associées à ce nouveau « Windows 8 portable ».

    Commentaires des lecteurs

    Tous les commentaires

    • DarkVader
      10/09/2015 00:39:42

      25600x1600 - moi qui pensait avoir une config costaud, je suis battu. > :D

    • c_planet
      10/09/2015 00:39:41

      » Alex : Si tu travailles sur une machine A et quittes proprement, toutes tes données restent stockées dessus et tu les retrouves à l'identique lors de ta session suivante, même si c'est sur un autre ordinateur. Par contre, ton Windows source est celui de la clé, il n'y a pas de relation de dépendance ou de synchronisation vis à vis d'une installation "fixe" du système. Je tâcherai de savoir si une telle fonction est prévue à terme, mais pour l'instant en tout cas, Microsoft n'a rien évoqué de la sorte. » ah ok. c'est vraiment dommage, une fois de retour au bureau de devoir farfouiller après les documents à récupérer. (et de ne pas pouvoir recopier des paramètres windows to go modifiés) de même dans le sens inverse, ils expliquent que le windows source va stocker les et paramètres et les données utilisateurs sur la clé. Ça serait dommage de devoir chaque fois repasser par un formatage/copie complète pour mettre à jour la clé pour y copier les changement du windows/données source plutôt que par une synchronisation qui épargne ce qui reste inchangé. sinon, je me demande comment ça gère les différentes résolutions (voire les bureau multi-moniteurs : ouille avec les fenêtres hors bureau :D). tu passes un jour sur un 25600x1600 et ensuite tu rencontres une résolution inférieure sur un même modèle de cg (ce qui conserve le même driver), y a un petit risque de "black out vidéo". leur système n'a pas l'air de sauver les paramètres généraux ou particuliers en fonction de l'id du pc mais seulement les listes de drivers à charger.

    • Alex
      10/09/2015 00:39:41

      Si tu travailles sur une machine A et quittes proprement, toutes tes données restent stockées dessus et tu les retrouves à l'identique lors de ta session suivante, même si c'est sur un autre ordinateur. Par contre, ton Windows source est celui de la clé, il n'y a pas de relation de dépendance ou de synchronisation vis à vis d'une installation "fixe" du système. Je tâcherai de savoir si une telle fonction est prévue à terme, mais pour l'instant en tout cas, Microsoft n'a rien évoqué de la sorte.

    • c_planet
      10/09/2015 00:39:40

      Alex a écrit : « Testé rapidement (cf. la capture), ça fonctionne très bien là avec la dev preview. Effectivement, très prometteur. » tu as testé le retour de la clé (ou du hd) usb sur le windows source ? Il synchronise toutes les modifications et créations effectuées en vadrouille ?

    • Alex
      10/09/2015 00:39:40

      burnit a écrit : « Je me posais une question les tablettes Arm, ceux qu'on a vue été bien sûr non testable, vue que ce n'était que des images... Mais comment Microsoft compte porter Windows 8 sur Arm vu qu'ils seront obligés d'abandonner DirectX au profit d'Opengl ou peut être que je me trompe on peut aussi transposer DirectX sur des puces comme SGX de Samsung en exemple. Dans tous les cas je crois que Windows 8 va faire un malheur en version Arm et surtout extra fluide avec peu de puissance, plus qu'a espérés !!! Intel a du sushi a se faire !!! Surtout que tous le monde commence a un peu être fatigué d'entendre southbrige nord brige middle brige bientôt !! Arm c'est un seul relié a tous les autres puces, c'est sûr on aura pas d'ici là le pci-express ou autre SATA, mais si l'usb 3 fait des merveille, je suis sûr qu'on va voir des pc apparaître en proc Arm et cela graçe a Microsoft et Windows 8 encore une fois !!! » Les tablettes ne pouvaient pas être testées directement, mais ce n'était pas de simples "images", les démonstrateurs actionnaient le système et lançaient des applications. Tout ce qui est écrit en Win32 ne tournera pas sur ARM, le x86 (que ce soit chez Intel ou AMD) a pas trop de souci à se faire pour l'instant :D


  • Les bons plans !

     
  • Tester mon éligibilité ADSL et Fibre

BE GEEK ! Avec clubic