CES 2014 : VP9, le codec de Google, reçoit le soutien de l'industrie et s'oriente vers le 4K

Depuis plusieurs mois, Google pousse l'adoption de son codec vidéo VP9 et ce dernier vient de recevoir le soutien de plusieurs acteurs majeurs de l'industrie informatique et audio-visuelle.

En rachetant la société On2 technologies, Google a conçu le conteneur WebM, initialement composé des codecs audio et vidéo Vorbis et VP8. Depuis fin 2011, Google planche sur VP9 lequel se positionne donc comme le successeur de VP8 et H.264 et comme une alternative au H.265. Selon la firme californienne, VP9 constitue une avancée majeure puisqu'il permettrait d'économiser énormément de bande passante : le principal point noir de la croissance de la vidéo en streaming pour les FAI et fournisseurs de contenu.

VP9


Selon le magazine GigaOM, à l'occasion du Consumer Electronic Show, Google annoncera une flopée de partenaires qui axeront leurs développements afin de prendre en charge ce nouveau codec libre de droits. 19 sociétés se joignent ainsi à cette initiative dont les spécialistes du semi-conducteurs ARM, Intel, Broadcom et Marvell ainsi que les fabricants Samsung, Sharp et Toshiba.

Par ailleurs, la filiale de Google YouTube présentera la prise en charge du 4K (2160p à 60FPS) en streaming précisément basée sur VP9 sur les nouveaux téléviseurs connectés de LG, Panasonic et Sony. Selon un porte parole de Youtube, la compatibilité avec VP9 devrait non seulement assurer une bien meilleure qualité mais également se traduire par un temps de latence moindre pour les internautes puisque la bande passante s'en trouvera divisée par deux pour une qualité au moins comparable à celle du H.264.

Google a embarqué VP9 au sein de la version 25 de son navigateur Chrome. En début de mois, Mozilla a implémenté cette technologie dans les dernières versions nightly (pré-alpha) de Firefox 28.



Modifié le 09/01/2014 à 11h27
Commentaires