Waymo s’attaque aux camions autonomes

Alors que l'affaire entre Waymo et Otto - entreprise rachetée par Uber, spécialisée dans les camions autonomes, fondée par un ex-ingénieur de Waymo accusé d'espionnage industriel et de vol de données -, est loin d'être terminée. La filiale d'Alphabet spécialisée dans les voitures autonomes a décidé de passer à la vitesse supérieure. Désormais, elle fait aussi des camions.

C'est un nouveau projet pour Waymo qui semble, de fait, être en retard par rapport à Uber. Surtout, c'est un projet qui, jusqu'ici, n'avait pas été dévoilé au grand public.

Des camions autonomes estampillés Waymo ?


Il y a de fortes chances que le projet n'en soit qu'à ses premiers stades : le camion autonome de Waymo a tout simplement été photographié par hasard. La photo a été envoyée au site Buzzfeed News qui a tenté d'en savoir plus auprès de la filiale d'Alphabet. Cette dernière n'a rien pu faire d'autre que confirmer que ce projet était bien dans ses cartons.

Ce n'est pas étonnant que Waymo s'intéresse aussi aux camions autonomes : c'est un marché au très gros potentiel, que le groupe ne pouvait certainement pas laisser entre les mains de son rival Uber. Ce dernier, avec Otto, a bien avancé et a déjà réalisé sa première livraison-test en août 2016, bien que les autorités aient estimé que l'entreprise a violé plusieurs lois et réglementations.

Waymo 3
La Chrysler Pacifica, voiture autonome de Waymo


Réduire le nombre d'accidents liés aux camions


Waymo a confirmé le projet, mais a également déclaré à BuzzFeed que le camion photographié n'était pas encore autonome. Il s'agissait d'un camion récoltant des données pour analyser la manière par laquelle l'actuelle technologie de Waymo, spécialement conçue pour les voitures autonomes, pouvait s'adapter aux camions.

Le porte-parole de Waymo a déclaré que le but premier de l'entreprise est d'améliorer la sécurité des routes : les voitures et camions autonomes seront à terme, théoriquement, plus sûrs. Mais il est évident que Waymo vise un marché potentiellement gigantesque : celui des livraisons industrielles et, pourquoi pas, des livraisons à domicile via des camionnettes autonomes.

Modifié le 06/07/2017 à 11h09
Commentaires