L’intelligence artificielle capable de prévoir les crises cardiaques

Chaque année, 20 millions de personnes dans le monde meurent d'une pathologie cardiovasculaire. Une équipe de chercheurs de l'université britannique de Nottingham a mis au point un algorithme capable de déterminer avec davantage de précision qu'un médecin vos risques de crise cardiaque.

Les chercheurs estiment que, déployé à grande échelle, leur système permettrait de sauver des milliers de vies.

Un modèle prédictif bâti à partir de 380 000 cas


Âge, pression artérielle, poids, cholestérol... En compilant huit variables différentes, votre cardiologue peut vous donner une idée assez précise de l'état de santé de votre coeur, et donc de votre risque d'un jour faire une crise cardiaque. Cela ne suffisait visiblement pas à l'équipe du docteur Stephen Weng et son équipe de l'université de Nottingham, qui assurent pouvoir vous livrer un diagnostic encore plus précis de l'état de vos artères.

Pour parvenir à ce résultat, ils ont fait tourner quatre ordinateurs hébergeant un algorithme qu'ils ont nourri des données provenant de 378 256 patients britanniques. Les 295 000 premiers dossiers de santé ont, dans un premier temps, permis à l'intelligence artificielle d'élaborer un modèle prédictif. Enrichie de cette masse colossale d'informations, l'IA a ensuite testé son modèle sur les 83 000 dossiers restants. Les résultats de l'algorithme se sont avérés bien plus précis que ceux fournis par les méthodes traditionnelles de détection des risques d'accident cardiovasculaire.

intelligence artificielle artificial AI IA ban


L'IA meilleure pour traquer les risques croisés


En se basant sur les résultats tirés de l'analyse des dossiers des 83 000 patients passés au crible de l'intelligence artificielle, le Dr Stephen Weng affirme que son modèle aurait permis de sauver 355 vies.

La machine a par exemple identifié le rôle de certains facteurs sous-estimés par les médecins, comme les troubles mentaux sévères, ou la consommation de corticoïdes par voie orale. Pris isolément, difficile de voir quel rôle ils jouent potentiellement dans l'apparition d'une crise cardiaque. Mais la machine s'avère très performante pour mettre au jour les interactions, les effets cocktails à l'oeuvre dans notre système biologique.


Modifié le 27/04/2017 à 18h23
Commentaires