Amazon Go : le supermarché sans caisse connaît quelques soucis

Il semblerait qu'Amazon applique la méthode trial and error (ou die and retry des jeux vidéo) avec l'une de ses dernières innovations qui n'avait pas manqué de surprendre et d'inquiéter : le supermarché sans caisse. Appelé Amazon Go et lancé en phase de test à Seattle, il promettait d'être un avant-goût du futur.

Le futur attendra un peu, malheureusement, car il semblerait que le système soit loin d'être au point. En tout cas, pas pour l'ouverture prévue en 2017 par l'entreprise de Jeff Bezos.

Amazon Go ne gère pas la foule...


Toute personne qui s'est rendue une fois dans un supermarché un samedi le sait : il y a foule. C'est l'une des limites que le système Amazon Go a rencontrées lors de sa phase de test à Seattle : il ne serait pas en mesure de gérer les foules. En fait, sa limite se situerait à 20 personnes dans le magasin ; au-delà, le système de reconnaissance faciale ne serait pas à même de suivre, selon les informations du Wall Street Journal et de Bloomberg.

amazon go

C'est un problème, car le système de reconnaissance faciale est au coeur d'Amazon Go : le système identifie un client automatique par reconnaissance faciale puis est en mesure de comprendre lorsqu'une personne prend un produit. Lorsque l'acheteur sort du magasin, le système a mémorisé l'ensemble des produits achetés et procède au paiement automatiquement, sans que l'acheteur doive s'arrêter à une caisse ou sortir sa carte bleue.


L'homme fait n'importe quoi, l'ordinateur ne comprend pas


Un autre problème qu'a rencontré le magasin-test est purement humain : un client qui change d'avis sur un produit ne va pas forcément le reposer à sa place. Il semblerait que le logiciel ne soit pas encore en mesure de gérer le côté illogique de l'humain : si lorsque le client repose le produit à sa place, le système l'enlève de sa liste de courses, mais si le client le dépose ailleurs, le système ne comprend pas.


Amazon Go est donc, pour l'instant, un échec, aux conséquences limitées puisqu'elle n'était ouverte qu'aux employés Amazon de Seattle pour ce test. Le groupe a décidé de reporter l'ouverture définitive du magasin, prévue initialement en 2017, sans date précise. Le temps d'améliorer son IA... ou de laisser définitivement tomber le projet.

Modifié le 05/04/2017 à 11h37
Commentaires