Le premier appel depuis un téléphone portable fête ses 40 ans

Le 3 avril 1973, Martin Cooper, un ingénieur de Motorola, passait le premier appel depuis un téléphone portable. Un anniversaire qui permet de revenir sur les premiers terminaux de l'histoire de la téléphonie mobile, à l'heure où les technologies évoluent en permanence.

Martin Cooper
Martin Cooper au Computex de 2007.
Considéré comme l'inventeur du premier combiné portable, Martin Cooper, né en 1928, est également la première personne à avoir utilisé un tel appareil pour passer un coup de fil. C'était le 3 avril 1973, il y a 40 ans jour pour jour, à New York. Martin Cooper est alors directeur général de la division communication de Motorola, où il s'est composé une petite équipe pour travailler sur ce projet de téléphone portable, une révolution à l'époque.

Cooper passe donc son appel dans la rue, sur la Sixième avenue, à proximité du Hilton de Manhattan : son combiné sans fil pèse 1,15 kilogramme, dispose d'une antenne de près de 10 centimètres et d'une autonomie de 20 minutes avant que la batterie ne tombe à plat. Comme interlocuteur, il choisit Joel Engel, son rival direct chez Bell Labs, qui travaille lui aussi sur un téléphone mobile à l'époque.

Le prototype conçu par Martin Cooper ouvre la voie aux téléphones DynaTAC, que Motorola commercialisera 10 ans plus tard, en 1983. A l'époque, le terminal, surnommé « la brique », disposait de 20 boutons et d'une autonomie en communication de 30 minutes avant de devoir être rechargé durant une dizaine d'heures. Un appareil imposant qui a néanmoins marqué la naissance des téléphones cellulaires « grands publics », pour peu qu'on puisse y mettre le prix - 4 000 dollars tout de même !

Evolution téléphones Motorola
Du DynaTAC au smartphone

Depuis le premier appel réalisé par Martin Cooper, les technologies mobiles ont évolué sans cesse, avec l'arrivée de la 2G en 1991 puis de la 3G en 2001. En 2008, il était estimé qu'une personne sur deux possédait un téléphone portable, tandis que de 1990 à 2011, le nombre d'abonnements mobiles est passé de 12,4 millions à plus de 6 milliards à travers le monde.

Une évolution qui continue, avec l'arrivée actuelle de la 4G sur le marché. Et, à en croire la loi de l'efficacité spectrale, également connue sous le nom de loi de Cooper puisqu'on la doit à ce cher Martin, « le nombre maximum de conversations vocales ou leur équivalent en transmission de données qui peut être mené via tout le spectre radioélectrique utile sur un territoire donné double tous les 30 mois. » Une révolution qui a donc commencé il y a exactement quarante ans et qui n'est pas près de s'arrêter !
Modifié le 03/04/2013 à 10h19
Commentaires