AMD Fusion : Zacate et Ontario en test

Tests pratiques


Winrar v4.0 - Compression de fichiers

Pour vérifier la puissance d'une machine, rien de tel qu'une compression de fichiers avec le logiciel Winrar, en version 4.0. C'est un dossier de 248 Mo de fichiers divers qui nous a servi durant ce test. Ici, nous faisons essentiellement travailler le processeur, sachant que la bande passante mémoire intervient également. Concernant les deux cartes mini-ITX, nous avons travaillé sur un disque dur 2,5 pouces fonctionnant à 5 400 tours par minute (comme ceux qui équipent nos 3 portables), afin de réduire l'impact du support de stockage dans nos résultats.

Winrar
Temps mis par Winrar pour compresser notre dossier. Le plus petit est le meilleur.

Encore une fois, nous avons d'un côté l'Atom, sa fréquence plus élevée et son Hyperthreading contre l'ordonnancement des données des cœurs Bobcat. Un combat serré dont la fréquence est finalement le juge, puisque si le N550 parvient à faire mieux qu'Ontario, Zacate surpase quant à lui le D525. Notez que les résultats du portable Aspire 5253 d'Acer sont en retrait à cause d'une bande passante mémoire nettement moins importante que sur les cartes-mère mini-ITX. On paye encore une fois ici l'intégration.

Mediacoder v0.7.3.4685 - Encodage vidéo

Autre test laborieux pour une configuration : l'encodage vidéo. Nous avons lancé cette opération depuis une vidéo AVI (XViD) en 624 x 352 pixels de 175 Mo, afin de l'encoder en MP4 (codec H.264) avec un débit de 1 000 Kbps. Comme pour WInrar, nous avons travaillé sur un SSD externe afin que les performances des unités de stockage n'interfèrent pas dans les résultats.

Mediacoder
Temps mis par Mediacoder pour compresser notre vidéo. Le plus petit est le meilleur.

Finalement, c'est bien nos disques durs qui vont limiter cette opération, à une exception près : Ontario et son gigahertz de fréquence d'horloge ne peuvent rivaliser avec les autres solutions...

Lecture HD : films, Youtube

Avant de tester les performances 3D de nos protagonistes, nous avons voulu vérifier leur capacité à décoder les fichiers HD. Pour cela, nous avons utilisé la dernière version du logiciel VLC ou encore Windows Media Player 12, qui prennent en charge l'accélération du décodage vidéo. Résultat : un sans faute pour Zacate. Aucun de nos tests n'a révélé de saccades ou autre impossibilité de lecture, quel que soit le bitrate ou le profil AVC utilisé, le tout en 1080p. Pour Ontario, nous avons observé quelques très rares saccades, mais pas de quoi vous gâcher la vidéo, loin s'en faut. Nous avons pu constater que l'IGP était bien sollicité lors de telles lectures (grâce à l'utilitaire System Monitor d'AMD), la charge sur les deux cœurs Bobcat étant par conséquent maintenue à un niveau assez faible, du mois pour Zacate (moins de 10%). Pour Ontario c'est un peu plus laborieux, avec 60 à 70% de charge pour le CPU. Nous avons également vérifié que l'IGP était effectivement sollicité lors de la lecture d'une vidéo XviD.

Pour la combinaison Intel Atom D525 + ION Next Gen, pas de souci non plus. La lecture des vidéos est fluide, sans saccade et le processeur n'est pas sollicité à plus de 25% de ses capacités. Sans surprise, l'Atom N550 de l'Aspire One Happy nous offre une expérience plus proche du diaporama que de la lecture correcte d'un film...

Charge CPU ION-D525

Nous avons également testé la prise en charge des vidéos flash en HD sur Internet Explorer, Firefox ou Chrome, dans leurs dernières versions stables et accompagnés de la version 10.2 du lecteur flash. Le célèbre site Youtube ou encore jeuxvideo.fr ont été mis à contribution, avec des vidéos tournées en 1080p. Nous n'avons rencontré aucun souci de lecture avec nos plates-formes Brazos, avec une occupation processeur qui n'a jamais dépassé les 20% sur Zacate, tournant le plus souvent entre 10 et 15%. Avec Ontario, la charge processeur s'élevait en revanche significativement plus, entre 60 et 70% tout de même. Dans les deux cas, nous avons observé un léger temps de latence, de l'ordre de 10 à 15 secondes, durant lesquelles le CPU encaisse une grande partie de la charge appliquée, avant que la puce graphique ne prenne le relais. Nous avions pourtant activé le mode Performances élevées...

Pour l'Asus AT5IONT-I, aucun souci non plus : les vidéos passent parfaitement bien, sans que le processeur s'emballe (sa charge est maintenue sous les 10%). Il n'en va évidemment pas de même pour l'Aspire One Happy qui, relié à un écran Full HD, se montre incapable d'afficher correctement les vidéos demandées.

Call Of Duty 4 - en 1280x720x32

Après le test théorique sous 3DMark, voici de quoi nos quatre modèles en test sont capables sur un jeu assez peu gourmand en ressources graphiques comme Call of Duty 4, ici affiché sur 1280 x 720 pixels.

COD4
Nombre d'images par seconde mesuré sous Call of Duty 4. Le plus grand est le meilleur.

Alors que le test sous 3DMark 06 laissait la solution ION largement en tête, elle est en fait largement dépassée sur ce test qui consacre le Radeon HD 6310 de Zacate. Ontario fait jeu égal avec l'ION Next Gen tandis que le GMA 3150 associé au N550 ne nous ont tout simplement pas permis de lancer le jeu !

HWMonitor - Températures

Après un bon moment d'inactivité, nous lançons l'utilitaire HWMonitor v1.16 pour connaître la température des cœurs. Nous effectuons la moyenne des températures minimum relevées sur les différents cœurs. Puis nous lançons une session de Prime95 sur tous les cœurs dont disposent nos machines, ainsi qu'une session de Kombustor pour faire chauffer la partie graphique. Nous relevons les températures une fois ces dernières stabilisées.

Temperatures au repos
Températures au repos. Le plus petit est le meilleur.


Temperatures en charge
Températures en charge. Le plus petit est le meilleur.

Difficile de tirer quelque conclusion que ce soit devant un éventail de solutions de refroidissements très différentes. On peut toutefois noter les excellentes performances en matière d'échauffement de l'Atom D525, d'autant que pour rappel, la carte mini-ITX d'Asus ne dispose pas de refroidissement actif.

Consommation

Pour mesurer la consommation minimum, nous utilisons un wattmètre, sur lequel nous branchons chaque machine. Pour nos deux portables, le test s'effectue sans batterie, circuit Wi-Fi désactivé et la luminosité d'écran diminuée de moitié. Les configurations sont en mode d'économie d'énergie selon les critères de Windows. Nous laissons la mesure se stabiliser avant de relever la consommation. Nous plaçons ensuite les machines en mode performances élevées. Nous lançons alors le « Stress test » de Prime95 ainsi que le Kombustor de MSI pour solliciter à 100% CPU et GPU (ou APU, pour AMD). Nous mesurons alors la consommation après stabilisation du wattmètre.

Consommation au repos
Consommation au repos. Le plus petit est le meilleur.

Il convient évidemment de dissocier les solutions mobiles des résultats obtenus avec les cartes-mère mini-ITX. Reste que tout se petit monde se tient dans un mouchoir de poche : les deux netbooks Acer, par exemple, consomment quasiment la même quantité d'énergie. Notez le très bon résultat de l'Aspire 5253 qui, malgré sa dalle 15,6 pouces, consomme moins de 11 Watts au repos.

Consommation en charge
Consommation en charge. Le plus petit est le meilleur.

En charge, l' APU Ontario d'AMD parvient à conserver un niveau de consommation tout à fait raisonnable alors que la partie graphique est nettement supérieur à ce que propose Intel. Luminosité poussée à fond et Radeon HD 6310 tournant à plein régime, le portable 15,6 d'Acer arrive quant à lui à une consommation qui devient non négligeable. Les deux cartes mini-ITX sont encore une fois au même niveau.

Battery Eater - Autonomie

Pour ce test, nous avons utilisé le logiciel Battery Eater, qui présente la particularité d'être particulièrement sévère : il tire sur le processeur, le disque dur et le GPU. Nous réglons les machines sur le profil le plus économe en énergie, en choisissant le mode Economie d'énergie de Windows. La luminosité d'écran est réglée dans tous les cas à 50% et le Wi-Fi désactivé.

Autonomie
Autonomie obtenue sous Battery Eater. Le plus grans est le meilleur.

Ne figurent évidemment ici que les trois portables, avec un score logiquement moins élevé pour le modèle 15,6 d'Acer, équipé de Zacate. L'Aspire One 522 paye ici largement sa consommation plus importante sur ce test qui sollicite également la partie graphique.
Modifié le 11/07/2012 à 11h42
Commentaires