Cyberattaque : un site est mis en place pour aider les victimes françaises

Lors d'une attaque informatique, qu'elle soit de l'ampleur et de la gravité de WannaCry ou qu'il s'agisse d'un simple malware qui ouvre des sites pornographiques à foison quand vous vous connectez sur Google, les victimes ne savent pas forcément quoi faire. Comment se débarrasser du virus ? Qui contacter ? Quels sont les dangers ?

Si les grandes entreprises ont généralement leur propre service informatique ou des numéros à appeler d'urgence, les PME et les particuliers sont plus vulnérables. Le gouvernement veut les aider à trouver de l'aide.

Cybermalveillance.gouv.fr : le nouveau site contre les cybermenaces


Mardi 30 mai 2017, le gouvernement a mis en ligne son nouveau portail, cybermalveillance.gouv.fr. Il a été conçu par l'ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d'Information) et se propose d'aider les PME, les entreprises et les particuliers en cas d'attaque informatique. Le portail est toutefois encore en phase de test.

Lorsque vous vous connectez sur le site, vous avez deux options : vous présenter en tant que victime de cybermalveillance ou en tant que prestataire. Ce deuxième cas est réservé aux entreprises spécialisées qui souhaitent s'inscrire sur le portail afin d'apparaître dans les résultats de recherche. Il leur suffit de signer une charte mais aucun contrôle ni label certifiant les compétences des entreprises ne sera délivré, selon l'ANSSI qui estime que ce serait trop compliqué à mettre en place.

site cybermalveillance gouvernement


Une recherche de proximité pour des prestataires informatiques


Le portail n'est disponible que pour la région Hauts-de-France pour l'instant : il devrait être élargi à l'ensemble de l'Hexagone en octobre 2017. Pour le reste, il fonctionne essentiellement comme un annuaire de proximité, l'ANSSI et le gouvernement ayant voulu mettre l'accent sur l'économie locale.

Lorsque l'on se présente comme victime, le site demande une adresse puis nous propose plusieurs choix pour mieux cibler le problème. Si besoin, le site renvoie aux services contre les fraudes et les arnaques ou offre une liste de prestataires à proximité pouvant résoudre le problème. Ces derniers devant, lors de l'inscription, préciser leurs domaines d'intervention. Il ne reste plus alors qu'à les contacter pour obtenir un devis et réaliser la réparation.

Modifié le 31/05/2017 à 17h20
Commentaires