Blue Origin financée par la vente d’actions Amazon ?

La course dans laquelle se sont lancés les géants de la Silicon Valley pour atteindre l'espace puis les étoiles semble être entrée dans une nouvelle phase : Blue Origin, l'entreprise fondée par Jeff Bezos, fondateur d'Amazon, vise le premier vol touristique spatial pour 2018. Mais, pour ce faire, il va falloir continuer la recherche et le développement et donc débloquer des fonds pour mener de plus en plus de tests.

Jeff Bezos, qui est monté sur la deuxième marche du podium des plus grosses fortunes du monde et menace même Bill Gates, a trouvé une solution toute faite : il va vendre des bouts d'Amazon pour renflouer Blue Origin.

1 milliard de dollars transférés d'Amazon à Blue Origin... chaque année ?


Jeff Bezos, fondateur d'Amazon, détient près de 17 % du géant du e-commerce valorisé 433,8 milliards de dollars. C'est de là que Bezos tire la grande majorité de sa richesse personnelle estimée à 75,6 milliards de dollars qui lui permet de fluctuer entre la deuxième et la troisième place des plus grosses fortunes du monde (il est en compétition avec Warren Buffet).


Blue origin 6

Du coup, il a trouvé une manière simple de financer Blue Origin et son ambition de tourisme spatial, ambition poursuivie également par Richard Branson avec son entreprise Virgin Galactic (et peut-être Elon Musk avec SpaceX) : vendre pour 1 milliard de dollars d'actions Amazon chaque année.

Le tourisme spatial comme prochain gros projet de Jeff Bezos ?


L'annonce de ce business plan un peu particulier, notamment car Bezos ne semble pas enclin à chercher des investisseurs via des levées de fonds mais compte financer lui-même Blue Origin, a été faite lors du 33e Space Symposium qui s'est tenu le 5 avril 2017 à Colorado Springs. Naturellement, le fait que le premier vol touristique de Blue Origin soit prévu pour 2018 oblige Jeff Bezos à accélérer les choses.

Son lanceur New Shepard et la capsule qui va avec, notamment, doivent encore être testés : le lanceur a réussi 5 lancements et atterrissages mais aucun test habité du module de transport des touristes n'a encore été réalisé.

Modifié le 06/04/2017 à 12h31
Commentaires