Il prétend avoir inventé l'iPhone en 1992, et réclame donc 10 milliards de dollars à Apple

Les entrepreneurs ayant percé aiment à souligner la différence entre une idée et son exécution. Le cas de Thomas S. Ross, autoproclamé inventeur de l'iPhone en 1992, peut être un bel exemple.

Nous sommes en 1992, Nokia lance son premier GSM à destination du marché de masse, le 1011. Mensurations : 195 x 60 x 45 mm. Bien loin de la Finlande, quelque part en Floride, un inventeur du nom de Thomas S. Ross a déjà plusieurs coups d'avance sur toute l'industrie, car il invente un smartphone qu'il juge aujourd'hui si proche de l'iPhone - sorti en 2007 - qu'il attaque Apple, et lui réclame 10 milliards de dollars de dommages et intérêts.


Citant une célèbre phrase de Steve Jobs selon laquelle il disait « ne jamais avoir eu honte de voler de grandes idées » - pour tenter de se les réapproprier en mieux -, l'homme réclame 1,5 % de royalties par appareil vendu.
Souvenons-nous que la marque iPhone elle-même date de 1996, quand elle fut déposée par la société Infogear. Rachetée après par Cisco, iPhone sera exploité pour des produits de VoIP, avant qu'un certain Apple s'en mêle.

Pourquoi Apple et pas Palm ?


Pour appuyer son propos, Thomas S. Ross a déterré un dessin technique illustrant en effet ce qui s'apparente à un smartphone : un rectangle essentiellement recouvert d'un écran et avec quelques boutons en dessous. S'il est difficile de juger de sa bonne foi, on peut souligner que l'homme a préféré s'attaquer à une société disposant de 200 milliards de dollars de cash qu'à Palm, au hasard, dont les appareils étaient eux aussi proches de son ERD.


Thomas Ross ERD iPhone
Dessin technique du concept ERD (Electronic Reading Device), genèse de l'iPhone selon son concepteur, Thomas S. Ross.


En 1992, rapporte The Telegraph, l'homme a bel et bien tenté de déposer un brevet auprès de l'US Patent and Trademark Office, mais il ne s'était pas acquitté des frais afférents, et le dossier fut classé sans suite en 1995.

Avoir vu un tel succès lui échapper a causé à Thomas Ross une « perte irréparable qui ne saurait être mesurée et qui ne peut pas être compensée par de l'argent ». Il semble malgré tout que pour se relever, le plaignant ait besoin d'un peu de liquidités. Car mine de rien, avec ses 10 milliards de dollars, il deviendrait le 102e homme le plus riche du monde au classement Forbes, juste derrière Elon Musk, et bien loin devant Bolloré, Niel et Drahi.

Le véritable inventeur de l'iPhone


L'homme qui est crédité pour avoir eu le premier l'idée de l'iPhone chez Apple, et avoir même piloté la cellule secrète qui a conçu les prototypes, est l'ingénieur français Jean-Marie Hullot, que nous avons déjà rencontré :

Interview de Jean-Marie Hullot, l'instigateur de l'iPhone, à LeWeb 2013.
Modifié le 01/07/2016 à 10h21
Commentaires