L’idée seule d’Hadopi ferait reculer le piratage

Le quotidien La Tribune affirme que le téléchargement illégal vient de subir un coup d'arrêt... grâce aux actions de l'Hadopi. Un sondage BVA-La Tribune à l'appui, le constat est sans appel puisque 53 % des « adeptes du téléchargement illégal ont diminué ou cessé cette pratique ».

Le logo de l'Hadopi.
Le sondage a été réalisé pour le compte d'Avanquest software un éditeur-développeur de solutions logicielles. Il porte sur un échantillon de seulement 1 003 personnes entre 15 ans et plus interrogées sur deux jours (29 et 30 octobre). D'ailleurs la plupart des sondés (83%) déclarent n'avoir jamais téléchargé illégalement de contenu culturel. L'échantillon de « pirates » qui changeraient leurs habitudes n'est donc que d'une centaine de personnes...

Même si ces informations ne révèlent rien de vraiment nouveau sur l'action et les conséquences d'Hadopi, il semble néanmoins que ce sondage soit le signe que le message est bien passé depuis la rue du Texel. L'Hadopi a toujours expliqué qu'elle souhaitait donner de bonnes habitudes de téléchargement aux internautes, sans forcément les punir instantanément. Le principe de la riposte graduée en est le symbole.

Pour l'instant l'Hadopi n'a envoyé que quelques milliers d'e-mails dans le cadre du premier avertissement. De même, l'autorité ne surveille qu'une partie « cataloguée » d'œuvres. Difficile donc d'affirmer que l'Hadopi a déjà réduit notoirement le téléchargement illégal, même dans les esprits.
Modifié le 12/07/2012 à 10h17
Commentaires