L’Hadopi confirme avoir envoyé ses premières demandes d'identification IP

La fin du mois de septembre promettait d'être charnière en matière de lutte contre le téléchargement illégal. Nombre d'acteurs avaient promis que l'Hadopi était dans sa phase active. L'envoi des premiers e-mails était même « imminent ».

00fa000003275672-photo-le-logo-de-l-hadopi.jpg
Le processus est désormais enclenché puisque l'Hadopi vient de nous confirmer l'information initialement révélée par PCInpact selon laquelle les premières demandes d'identification d'internautes avaient été envoyées. Contactée par nos soins, l'Hadopi explique que : « La Commission de protection des droits a bien envoyé les premiers e-mails d'identification. Par contre, elle ne communique par sur le nombre d'e-mails envoyés ».

Concrètement, cela veut dire que les premières personnes qui sont tombées dans les mailles du filet de Trident Media Guard devront recevoir très prochainement leur premier e-mail Hadopi.

Contactés par nos soins, les principaux FAI (Orange, Numéricâble, Bouygues, Free et SFR) n'ont pas confirmé l'information et ne souhaitent pas s'étendre sur l'identification de leurs abonnés.

Toujours est-il que l'Hadopi est ordre de marche. Cela signifierait également que, comme l'a affirmé le ministre Frédéric Mitterrand dans les colonnes du journal Les Echos, « nous avons convaincu tous les FAI de l'utilité de collaborer avec la Hadopi ». La question de la juste rémunération estimée à 8,5 euros aurait été réglée. Là aussi aucune confirmation de la part des opérateurs.
Modifié le 14/02/2018 à 09h44
Commentaires