le lundi 17 octobre 2016

La Cnil met en demeure Gossip pour atteinte à la vie privée

L'organisme en charge de la protection des données personnelles met en demeure une application mobile permettant de diffuser des rumeurs anonymes sur des personnes. Gossip est pointé du doigt par la Cnil.

« Gossip, les potins anonymes » est une application qui permet de publier des messages et autres rumeurs sur des personnes. Une pratique clairement pointée du doigt par la Cnil. L'organisme met en demeure le service et la société qui l'édite au motif qu'elle porte gravement atteinte à la vie privée.

L'application permet donc de publier des gossips, qui peuvent prendre la forme de textes, photos ou même de vidéos. « Tous les utilisateurs de l'application ayant la personne ciblée par la rumeur dans leur carnet de contacts ou dans leurs contacts Facebook sont destinataires du gossip, sans connaître son émetteur », précise la Cnil.

Toutefois, l'éditeur de l'application ne respecte pas suffisamment la vie privée et les libertés individuelles de ses utilisateurs. En effet, ces messages étaient publiés à l'insu de la personne directement concernée dans le cas où cette dernière ne serait pas utilisatrice de l'application. De même, la Cnil critique le fait que Gossip puise parmi les contacts figurant dans un répertoire téléphonique, y compris lorsque ces numéros se rapportent à des personnes n'ayant pas téléchargé l'application.

Cnil logo


Gossip doit à présent se conformer à cette décision et modifier ses pratiques. A défaut, la Cnil pourrait lui infliger une éventuelle sanction financière.

A lire également
Modifié le 17/10/2016 à 16h51
Commentaires