Le Japon lance une nouvelle monnaie digitale : le J-Coin

D'ici 2020, une nouvelle monnaie digitale devrait voir le jour au Japon. Inspiré par le succès des pays d'Europe du Nord qui ont réussi à diminuer considérablement la quantité d'argent liquide en circulation, le pays veut inciter les citoyens japonais à privilégier les méthodes digitales de paiement.

Une nouvelle monnaie digitale d'ici 2020


D'après le quotidien financier Financial Times, un consortium de banques japonaises a décidé de lancer une nouvelle monnaie digitale afin de détourner les citoyens de l'argent liquide. Ce consortium, dirigé par le Mizuho Financial Group et la Japan Post Bank aurait prévu de lancer cette nouvelle monnaie d'ici 2020, à temps pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

Ce nouveau projet, soutenu par la Banque centrale du Japon, vise à développer une technologie permettant aux Japonais de payer des biens et services avec leurs smartphones.

Mobile NFC paiement


Objectif : réduire l'argent liquide en circulation


La cash représente actuellement 70 % des transactions en valeur au Japon. Une telle dépendance à l'argent liquide est source de coûts pour les banques et les gouvernements. En effet, les banques doivent payer pour gérer, transporter et contrôler de larges quantités d'argent liquide tandis que les gouvernements perdent des recettes fiscales à cause du travail au noir payé en cash ou des transactions illégales sur le marché noir.

D'après le consortium de banques, l'adoption d'une monnaie digitale pourrait rapporter 10 milliards de yens à l'économie japonaise, soit 76,4 millions d'euros. Le J-Coin sera échangé à un taux de change d'un pour un avec le yen. En Europe, plusieurs pays font le pari d'une société sans cash permise par l'essor des méthodes de paiement digital : l'argent physique en circulation a chuté de 27 % depuis 2011 en Suède grâce au succès des paiements digitaux tandis que le Danemark veut permettre à ses restaurants, stations-service et magasins de vêtements d'arrêter d'accepter l'argent liquide. Par ailleurs, au Royaume-Uni, l'argent liquide est désormais minoritaire.

Les banques japonaises ne sont pas les seules à développer leur propre monnaie digitale : des banques de premier plan, comme HSBC, Barclays, UBS et Satander, inspirées par le succès des bitcoins, développent un « Universal Settlement Coin » afin de faciliter les échanges entre elles.


Modifié le 28/09/2017 à 16h13
Commentaires