GoDaddy s'ouvre au Cloud Computing pour les start-up

La société GoDaddy annonce l'introduction d'une plateforme de Cloud Computing pour les start-up souhaitant lancer leurs services.

Face à Amazon, Google ou Microsoft, l'hébergeur et bureau d'enregistrement de noms de domaine GoDaddy compte se positionner sur le marché juteux du cloud computing. L'objectif est donc de louer une partie de son infrastructure auprès des jeunes pousses qui souhaitent lancer leurs services Web ou nécessitent un serveur pour leurs applications mobiles, par exemple.

La société propose plusieurs formules facturées à partir de 5 dollars et jusqu'à 80 dollars par mois pour un stockage oscillant entre 20 Go et 80 Go avec un serveur mono core et 512 Mo de mémoire vive jusqu'à quad core avec 8 Go de mémoire vive. Selon la souscription choisie, la bande passante peut varier entre 1 To et 8 To par mois.

GoDaddy suit donc un modèle similaire à celui d'Amazon Web Services mais cherche davantage à cibler une niche qui n'est pas prise en compte par son concurrent. Jeff King, vice-président chez GoDaddy explique au blog Techcrunch : « Nous souhaitons vraiment permettre aux petites entreprises de se lancer et de croître ».

godaddy ban


Pour la société, l'objectif est donc de se positionner en amont par rapport à la concurrence, c'est à dire là où les entreprises ont le plus souvent déposé leur nom de domaine et lancé un site de présentation.

Rappelons que la société est entrée en bourse l'année dernière et entend naturellement étoffer sa clientèle professionnelle.

Modifié le 21/03/2016 à 17h17
Commentaires