le dimanche 30 septembre 2007

Bureautique en ligne : l'alternative à Office ?

Zoho Office


Google Documents, on l'a vu, n'a pas créé sa suite de bout en bout et s'est notamment servi du rachat d'autres entreprises comme l'éditeur de Writely. Zoho Office est une suite qui pourrait bien intéresser d'autres « grands » du web, de par l'éventail de fonctionnalités proposées. Zoho Office inclut les trois grands classiques de la suite bureautique : traitement de texte (Zoho Writer), tableur (Zoho Sheet) et présentation (Zoho Show). A ces modules viennent s'ajouter d'autres fonctionnalités dont nous ne traiterons pas, mais qui s'avèrent tout de même intéressantes : la suite dispose en effet d'un gestionnaire de base de données, d'un logiciel de conférence ou encore d'un gestionnaire de projet.

Zoho : applications disponibles
Zoho propose un grand nombre d'applications en ligne


Interface


Parler d'interface pour Zoho Office ne serait pas exact : il faudrait en effet mettre le nom au pluriel, la cohérence n'étant visiblement pas le point fort de la solution : chaque module dispose ainsi de sa propre interface, complètement différente des deux autres.

Zoho Writer
Zoho Sheet
Zoho Show

L'interface de Zoho Office manque de cohérence


Ainsi, Writer gère l'ouverture de plusieurs documents grâce à un système d'onglets, alors que Sheet et Show n'en proposent pas. Le traitement de texte et le tableur partagent une barre latérale très pratique pour accéder aux documents, notamment aux documents partagés, mais cette barre est absente du module de présentation. Les boutons sont rarement aux mêmes endroits, et pour couronner le tout, la traduction française des applications est catastrophique, la plupart des mots étant tronqués !

Zoho Writer : traduction
Nou, Import, Suppri : une traduction quelque peu étrange !


Cette disparité est regrettable, car, pris individuellement, les trois modules proposent une interface assez agréable et peut-être plus familière pour des utilisateurs habitués à OpenOffice.org ou aux anciennes versions de Microsoft Office. On retrouve une disposition plus proche d'une application « desktop » et l'interface du tableur Sheet est notamment très agréable et professionnelle. Peut-être sera-t-elle standardisée dans les versions futures de la suite ? Il faut également noter que Zoho s'avère quelque peu capricieux selon le navigateur utilisé : lors de nos tests, l'interface affichait quelques problèmes, notamment sur Safari où les onglets étaient décalés.

Formats de fichiers reconnus


Les formats de fichiers reconnus par les applications sont là encore nombreux : les fichiers DOC, XLS, PPT et PPS de Microsoft Office peuvent être importés, tout comme les fichiers OpenDocument d'OpenOffice.org 2.x mais aussi, si vous en possédez, les fichiers issus des premières versions d'OpenOffice/Star Office (SXW, SXI...) et les classiques TXT ou RTF. Au niveau de l'exportation, le traitement de texte et le tableur gèrent également ces formats, ainsi que les formats HTML, PDF, XML ou encore CSV. A noter que le module de présentation, Zoho Show, ne propose pas d'exportation. La prise en charge réelle de ces fichiers, et notamment des fichiers Office, est là encore assez variable, et même très limitée pour Word : l'importation d'un document contenant des colonnes, un graphique, un élément WordArt et une zone de texte a tout simplement supprimé tous ces éléments ! En revanche, et contrairement à Google Documents, le tableur Zoho conserve les graphiques.

A noter une excellente initiative de la part de l'éditeur de Zoho : un plug-in pour Microsoft Office permet d'éditer ses documents Zoho Writer et Zoho Sheet à l'intérieur de Word et Excel, puis de les uploader sur votre compte Zoho. Une excellente manière de combiner le meilleur des deux mondes, malheureusement entâchée par de nombreux bugs. Néanmoins, l'idée est là !



Fonctionnalités


En ce qui concerne les trois principaux modules, il faut là encore ne pas montrer trop d'exigence. Néanmoins, on retrouve l'essentiel et quelques fonctionnalités sur lesquelles Google Documents fait l'impasse. Zoho Writer propose ainsi des options de mise en forme sensiblement supérieures : l'édition des marges est possible, les polices sont légèrement plus nombreuses, des styles personnalisés peuvent être ajoutés, et l'application gère les calques de texte (les siens, en tout cas).

Zoho Writer: format
Les options de formattage sont plus complètes que celles de Google Documents


Rien de plus, en revanche, au niveau du publipostage, là aussi absent, et au niveau de l'édition de documents longs, si ce n'est un outil de création de table des matières. Bref, on déconseillera aux étudiants d'utiliser Zoho Office pour taper leur mémoire ou leur thèse. On trouve néanmoins quelques fonctionnalités intéressantes comme la prise en charge des commentaires, ou la présence de modèles de documents.

Le tableur Zoho Sheet suit la même tendance et propose l'essentiel sans s'aventurer dans des fonctionnalités trop avancées. Tout comme ses concurrents, Zoho Sheet se défend plutôt bien au niveau des formules qui sont, pour la plupart, présentes. Le tableur propose également un module de graphiques assez simple et agréable à utiliser. Les possibilités d'édition avancées sont absentes (couleurs, axes, quadrillage, étiquettes...), mais les principaux types de graphiques sont présents et leur présentation est lisible. Pour générer rapidement un graphique à partir de données, c'est tout à fait suffisant.

Zoho Sheet : graphiques
Zoho Sheet : formules

Les graphiques et les formules sont de la partie


Zoho Show, le module de présentation, sans atteindre la complexité de PowerPoint, est nettement plus évolué que son concurrent Google. L'application propose notamment l'ajout de nombreuses formes pour agrémenter vos présentations : cercles, rectangles, polygones, flèches et autres symboles sont accessibles et peuvent être modifiés et placés librement sur vos diapositives. Leur édition manque cependant d'ergonomie et de réactivité : il faut sélectionner les symboles avec un clic droit, et positionner la souris sur un des bords des cadres pour les déplacer, et non sur la forme elle-même ! Vous pouvez également ajouter des images avec une petite originalité : l'ajout peut se faire depuis une URL, en uploadant les images sur votre compte Zoho (pas plus de 600k par image), ou depuis un compte Flickr. En revanche, les thèmes proposés pour les présentations sont peu nombreux et assez monotones, et les transitions, comme dans Google Presentation, sont absentes.

Partage


Comme toute suite bureautique en ligne qui se respecte, Zoho Office intègre le partage de documents. Celui-ci est tout aussi simple à mettre en oeuvre que celui proposé par Google Documents : vous n'avez qu'à inviter des utilisateurs en leur spécifiant leur adresse mail. S'ils ne disposent pas encore d'un compte Zoho Office, ils seront invités à s'inscrire sur le service. Zoho Office gère lui aussi l'édition simultanée de documents et permet d'activer un module de chat, fort utile dans ces cas.

Modifié le 28/06/2012 à 09h52
Commentaires