le mercredi 03 février 2016

Yahoo réduit les coûts, licencie et restreint ses services. Prêt pour une revente ?

Yahoo s'est officiellement déclaré prêt à envisager toutes les possibilités pour remettre ses finances à flot, ce qui pourrait donner lieu à une mise en vente sur le marché.

Sur le secteur de la recherche et des liens sponsorisés, Yahoo a généré 2,084 milliards de dollars et voit ainsi son chiffre d'affaires augmenter de 16% sur un an. De cette somme, il faudra toutefois déduire 465 millions de dollars reversés à Mozilla pour son partenariat. Côté publicité display, la société a réalisé 1,665 milliard de dollars contre 1,663 milliard un an plus tôt.

Sur cette période, Yahoo a notamment dépensé 271 millions de dollars en coût d'acquisition de trafic contre 74 millions de dollars l'année précédente. Mais la société a surtout annoncé une perte de 4,43 milliards de dollars sur le quatrième trimestre 2014. L'année précédente la société avait enregistré une hausse de 166,3 millions de dollars. D'une part, cela s'explique par la revente d'une partie de ses actifs dans le groupe chinois Alibaba mais également par la retenue d'une charge pour perte de valeur. Concrètement, Yahoo avoue que l'acquisition de Tumblr effectuée en mai 2013 à hauteur de 1,1 milliard de dollars n'est pas rentable, tout comme les activités du groupe dans certains pays en dehors des Etats-Unis.

Pour cette raison, la société fermera plusieurs bureaux à Dubaï, en Italie, et en Espagne. Il y a quelque jours, l'entreprise avait confirmé vouloir se retirer du Mexique et de l'Argentine. Yahoo a aussi confirmé la suppression de 15% de sa masse salariale soit entre 1600 et 1700 salariés.

Les activités de Yahoo s'articulent désormais autour de trois axes principaux à travers le monde : la recherche, le Webmail et Tumblr. La société a en outre identifié quelques marchés prioritaires (Etats-Unis, Royaume-Uni, Canada, Allemagne, Hong-Kong et Taïwan) dans lesquels elle continuera d'investir sur plusieurs sites thématiques : Actualités, Sports, Finance, et Lifestyle.

yahoo slide


Interrogé par nos soins un porte-parole de Yahoo France précise que les sites thématiques listés ci-dessus seront toujours disponibles en France mais bénéficieront d'un investissement moins important. Par la suite, la déclinaison française du portail devrait connaitre un certain nombre de changements concernant les autres sites comme People, Cinéma, Autos, Tech, Jeux, Horoscope ou encore Shopping.

Étrangement Yahoo! ne fait pas mention de la plateforme de photos Flickr parmi ses activités globales. Reste à savoir si cette division effectuera un spin-off ou restera parmi les produits phare de la société.

Cette restructuration pourrait être finalisée par une revente. Maynard Webb, président du conseil de direction, a ajouté que la société « allait explorer des stratégies alternatives additionnelles en parallèle du plan de gestion exécutif ». En d'autres termes, Yahoo! se dit prêt à envisager une éventuelle revente de ses activités si elle reçoit une offre jugée satisfaisante. Pour mémoire, Yahoo pourrait intéresser l'opérateur Verizon ayant précédemment racheté AOL pour 4,4 milliards de dollars.
Modifié le 03/02/2016 à 13h38
Commentaires