le mardi 16 mai 2017

Déploiement fibre optique : SFR attaque Orange

Le chantier de la fibre optique en France représente un enjeu majeur pour le pays : le déploiement du très haut débit devrait permettre une croissance plus poussée pour les entreprises et une amélioration de la qualité d'Internet pour les ménages qui ont de plus en plus besoin de débit. Tous les acteurs du secteur sont sur le créneau ; mais entre Orange et SFR, c'est compliqué.

L'accord signé entre l'opérateur historique et l'opérateur au Carré Rouge en 2011 ne satisfait plus le nouveau propriétaire de SFR, Patrick Drahi et sa holding Altice.

Un accord pour le déploiement de la fibre optique en zone moyennement dense


L'affaire remonte à 2011 lorsqu'avait été trouvé un accord pour le déploiement de la fibre optique dans les zones moyennement denses. Un accord signé par SFR et Orange et qui donnait à Orange la plus grosse part du marché en question, 80 % du territoire concerné. Au total, les zones moyennement denses représentent 14 millions de foyers français, soit un peu plus d'un tiers du nombre total de foyers en France (environ 37 millions).

L'accord avait été conclu et SFR semblait content : malgré une part de marché seulement de 20 % du total, la mutualisation du réseau prévue par la loi aurait permis à SFR de proposer ses offres. Mais en 2014, lorsque Patrick Drahi et Numericable ont pris le contrôle de SFR, cet accord ne plaisait plus aux nouveaux propriétaires. Le groupe visait un déploiement bien supérieur de son propre réseau.

4 orange


SFR porte plainte contre Orange


Selon le journal Les Echos, SFR aurait, lundi 15 mai 2017, déposé plainte contre Orange auprès du tribunal de Commerce de Paris. L'opérateur au Carré Rouge reproche à l'opérateur historique de ne pas lui avoir proposé un nouveau plan de déploiement malgré ses demandes. SFR voudrait récupérer 50 % du territoire concerné par l'accord de 2011.

Chez Orange, toutefois, on tient un discours différent. Selon l'opérateur historique, SFR serait en retard sur le déploiement du réseau FttH, ayant décidé de ne pas le déployer dans les villes où Numericable avait déjà un réseau FttLa, que SFR utilise depuis la fusion entre les deux. Bien que la technologie ne soit pas la même, SFR estimait que déployer le FttH aurait fait doublon.

De fait, Orange aurait pris le relais dans ces villes ce qui, selon l'opérateur historique, a réduit à 10 % le territoire couvert par SFR en FttH, SFR ayant même restitué certaines communes où il aurait dû déployer son réseau.

Modifié le 16/05/2017 à 09h22
Commentaires