le vendredi 08 janvier 2016

SFR fait le ménage dans son équipe dirigeante

Après une difficile année de transition où SFR a perdu des centaines de milliers de clients - mais a redressé la barre financièrement -, une nouvelle équipe dirigeante a été constituée.

Il y a du mouvement au sommet de SFR. Le principal changement est le départ d'Éric Denoyer de la direction générale de l'opérateur. S'il quitte ses fonctions opérationnelles, celui qui a œuvré au rachat de SFR en 2014 va rejoindre le conseil d'administration pour assurer « la continuité des activités », dit le groupe. L'intérim sera assuré par Michel Combes - qui reste PDG de SFR - avant qu'un successeur ne soit nommé en janvier.

Michel Combes a salué Éric Denoyer pour son « engagement exceptionnel depuis plus de 11 ans dans la construction du groupe ». Autre changement remarqué : l'arrivée de l'ex-directeur général de l'Agence des Participations de l'État, Régis Turrini, en tant que secrétaire général, à la place de Jérôme Yomtov - figure historique de Numericable, comme Éric Denoyer. Il devient secrétaire délégué, et directeur auprès du PDG.

Objectif qualité de service


La direction des ressources humaines change également. C'est un sujet délicat alors que le groupe a subi des tensions suite à l'intégration de SFR et de Numericable. Ce poste sera occupé par Florence Cauvet (ancienne DRH d'Areva) en remplacement de François Rubichon, qui quitte la société. Désormais, le comité exécutif de SFR s'organise autour de trois pôles : commerce (grand public, entreprises, opérateurs), opérations (process, qualité de service, système d'information) et support (ressources humaines, finance, secrétariat général).


SFR dirigeants
Équipe dirigeante de SFR mise en place par Michel Combes en 2016 - Crédit : SFR.


Cette nouvelle équipe « incarne une nouvelle étape majeure pour la réussite de notre projet industriel : faire de SFR le leader du très haut débit et des contenus », a indiqué Michel Combes dans une note. Alors que l'opérateur est décrié depuis plusieurs mois pour sa qualité de service et que des centaines de milliers de clients se sont désabonnés, le PDG a déclaré que la nouvelle organisation sera entièrement tournée vers « la reconquête », « l'amélioration continue de la qualité de service » et « les investissements dans les réseaux ».

Les bases déjà posées fin 2015


En fin d'année, SFR a commencé à concrétiser son plan d'attaque : nouvelle box qualifiée de meilleure du marché, offre de vidéo à la demande (Zive) pour asseoir ses ambitions dans les contenus (un comité appelé « convergence télécoms-contenus » piloté par Alain Weil, patron de NextRadioTV, a d'ailleurs été créé) mais aussi des prix plus agressifs pour regagner des clients déçus, et enfin relance des déploiements de sites 4G.


À voir également :

Modifié le 28/06/2016 à 15h23
Commentaires