le vendredi 26 février 2016

Ventes de PC : HP accuse Windows 10

Windows 10 n’a pas enrayé les ventes de PC chez HP, ce que son dirigeant a déploré face aux analystes financiers. En 2016, il mise sur de nouveaux PC et la fin de l’attentisme des clients.


Ça n'a pas été la grande forme pour HP en 2015 du côté des PC. Ses ventes ont décliné à un rythme supérieur à celui du marché au quatrième trimestre : -11 % pour les ordinateurs portables, à 4,2 milliards de dollars, -14 % pour les PC de bureau, à 2,5 milliards de dollars, et même -16 % pour les stations de travail, à 444 millions. À titre de comparaison, le marché mondial a baissé de 10,6 % sur la même période, d'après le cabinet IDC.

Pour HP, cela s'est traduit par un repli généralisé de son activité de 12 %, à 12,2 milliards de dollars. Recul que les imprimantes, en décrochage de 14 % (3,1 milliards de dollars), n'ont pas du tout compensé, pas plus que la branche entreprise, habituellement en bonne forme, mais devenue une entité à part entière (HPE) en 2015.

L'espoir du renouveau


À ce marasme, le dirigeant de HP, Dion Weisler, a une explication : Windows 10. Le nouvel OS de Microsoft « est formidable » a déclaré le responsable face aux analystes financiers, dans le cadre de la présentation des résultats 2015, « mais nous n'avons pas encore constaté la stimulation attendue de Windows 10 sur les ventes que nous espérions », a-t-il aussitôt tempéré. Pour relancer les ventes, il a aussi annoncé un renouvellement de gamme.


HP Elite X3 : HP revient en force avec Windows 10 Mobile.


Au salon CES de Las Vegas en janvier, HP a levé le voile sur Elitebook Folio, un Ultrabook qui lui permettra de venir chasser sur les terre du MacBook d'Apple avec de sérieux arguments. Au salon MWC de Barcelone, HP a essayé une autre approche avec l'Elite X3. Plus qu'un smartphone - signant le retour de l'américain dans ce segment très concurrentiel -, il s'agit d'un vrai ordinateur connectable à un écran avec Continuum. Visant les professionnels, l'appareil est associé à un abonnement à des applications Windows classiques virtualisées.

Fin de cycle en 2016 ?


L'absence d'« effet Windows 10 » déploré par HP a également été observée en 2015 au niveau global sur le marché, et commentée par différents instituts comme IDC et Gartner. La plupart des consommateurs, selon eux, avaient retardé leur renouvellement de machine, mais ils ne peuvent pas le faire indéfiniment. Du côté des observateurs comme de celui de HP, on s'attend à une reprise du marché à partir de la moitié de l'année 2016.

En attendant le 29 juillet 2016, date à partir de laquelle Windows 10 sera payant pour tout le monde, IDC n'attend pas de reprise, d'autant que les fabricants devraient se montrer attentistes, contribuant à l'état de relative pénurie en boutique. D'ici cette échéance, le cabinet anticipe néanmoins une reprise, portée par les entreprises, les ordinateurs portables (surtout les 2-en-1 et « Ultraslim ») et enfin les pays émergents.

Les analystes de rappeler que les utilisateurs ont toujours besoin de leur ordinateur, n'en déplaise à Apple qui, en 2010, prévoyait la mort du PC. Et désormais, avec son iPad Pro, estime qu'il peut remplacer 80 % au moins des ordinateurs portables. « Les gens n'abandonnent par leur PC, ils le font simplement durer plus longtemps. »


À lire également :

Téléchargez Windows 10.
Modifié le 27/02/2016 à 13h34
Commentaires