le mardi 25 avril 2017

Apple baisse de 64 % les revenus des liens d’affiliation

Mauvaise nouvelle pour les sites Internet qui utilisent, en partie, les liens d'affiliation pour gagner de l'argent. Une technique très utilisée car simple : en mettant un lien vers un produit payant via la plateforme d'affiliation, le site Internet peut gagner de l'argent si le visiteur finit par acheter le produit ou le service. Des sommes qui lui permettent de survivre et qui vont être baissées par Apple.

Le groupe de Cupertino a annoncé aux membres de son programme d'affiliation que les commissions seront fortement baissées. De quoi remettre en question certains business models.

Apple offrait 7 % de commission aux affiliés


Le changement annoncé par Apple ne laisse pas vraiment le temps aux sites de se réorganiser. Le groupe de Cupertino a envoyé des mails le 24 avril 2017 pour une mise en place des nouvelles conditions le 1er mai 2017, soit sept jours plus tard. Insuffisant pour chercher de nouvelles sources de revenus entre temps, ce qui pourrait causer des problèmes à de nombreux sites.

Apple Store

Comme le rappelle TechCrunch, Apple avait lancé un programme d'affiliation particulièrement intéressant : le groupe reversait à ses membres une commission de 7 % du prix de l'achat réalisé sur l'App Store lorsque le visiteur était redirigé sur l'application par le biais du lien unique de l'affilié. Ça ne représente que quelques centimes, à peine 70 centimes d'euros pour une application à 10 euros par exemple, mais cumulés, pour les gros sites, ça peut rapporter pas mal.

Une baisse de 64 % du montant de la commission


Le 1er mai 2017, les membres du programme d'affiliation d'Apple devront se serrer la ceinture : de 7 % la commission passera à 2,5 %. Ce ne sont donc plus que 25 centimes d'euros que touchera un site via lequel un utilisateur a acheté une application à 10 euros... Ce qui est déjà un prix très élevé pour une application.

La coupe est tout simplement de 64 %. Une coupe qui devrait permettre à Apple d'augmenter ses propres marges, puisqu'il ne semble pas être question, pour la firme à la pomme, de changer les règles de rémunération des éditeurs des applications qui continuent de toucher près de 70 % du prix de l'application lors d'un achat.


Modifié le 25/04/2017 à 12h04
Commentaires