le mardi 26 janvier 2016

Sans Fire Phone, Amazon devra affronter Google

Après l'échec de son Fire Phone, Amazon tente une nouvelle approche pour se placer sur le marché de la mobilité : proposer ses services aux constructeurs, quitte à déplaire au géant Google.

Dévoilé au début de l'été 2014, le Fire Phone d'Amazon semble avoir vécu. Le marchand en a même stoppé la vente aux États-Unis. La mobilité n'en reste pas moins un objectif prioritaire pour Amazon, qui aurait en tête une autre solution pour prendre une place de choix sur ces appareils.

D'après The Information, la firme de Jeff Bezos serait en pleins pourparlers avec des constructeurs de smartphones et de tablettes afin d'intégrer en profondeur ses services au sein de leurs appareils.

L'expérience Fire, qu'il s'agisse de téléphones ou de tablettes, a permis à Amazon d'acquérir une certaine expertise dans le domaine applicatif. Tant et si bien que son app shop compte aujourd'hui un peu moins de 500 000 références, qui peuvent s'appuyer sur Fire OS, un système basé sur Android Open Source Project et désolidarisé de l'Android de Google. En procédant de la sorte, Amazon restait seul aux manettes pour tout ce qui touche à ses services (musique, app, vidéo), loin de l'influence de Google.

App Shop

Malheureusement pour elle, Amazon n'est pas parvenue à faire décoller son Fire Phone et se voit désormais contrainte de se rapprocher des plates-bandes de Google. Deux solutions s'offrent en effet à Amazon : chercher à intégrer aux interfaces des constructeurs ses services, tout en respectant les accords qu'ont ces derniers avec Google, à l'instar du partenariat qui permet à Samsung de profiter de la suite Office de Microsoft, ou proposer directement son Fire OS aux constructeurs, en entrant encore plus en concurrence avec Google et son Android. Une hypothèse qui ne nous semble toutefois pas la plus probable.

Un rapprochement avec un ou plusieurs constructeurs de renom pourrait également inclure, dans l'accord, la transmission du savoir-faire d'Amazon en matière de solutions hardware, avec son interface 3D (qui implique quatre caméras) ou son système de reconnaissance d'image Firefly.

Quoi qu'il en soit, Amazon devra s'armer de patience et se montrer suffisamment généreux concernant les rétrocommissions, afin de séduire le plus grand nombre de constructeurs possible.

  • Profitez de codes promo Amazon exclusifs au sein de notre offre de bons plans (codes réduction, promotions et cashback).
Modifié le 28/06/2016 à 11h44
Commentaires