le mercredi 16 mars 2016

Voilà que WhatsApp peut servir à trouver un job

WhatsApp pour postuler à une offre d’emploi, peut-être que vous n’y pensiez pas. Une société de RH utilise la messagerie au milliard d’utilisateurs en ce sens, et pourrait faire des émules.


Si Facebook Messenger va être utilisé pour la relation client, pourquoi WhatsApp ne le serait pas pour postuler à une offre d'emploi ? L'initiative n'émane pas du géant américain, mais d'Accent Jobs, une société de services en ressources humaines. La société explique vouloir « répondre aux attentes des jeunes générations qui souhaitent vivre des expériences consommateurs dans leurs usages des applis mobiles, y compris dans le recrutement ».

L'objectif est d'établir une mise en relation rapide entre le candidat et le recruteur. Alors que l'e-mail a déjà contribué à remodeler en partie les conventions en matière de recrutement en ligne - en shuntant bien souvent la lettre de motivation, devenue redondante avec le message lui-même -, une nouvelle façon de procéder se profile.

Des candidatures plus légères


Le format de WhatsApp offre un côté « temps réel » à la candidature, mais sans pour autant forcer les interlocuteurs à se parler immédiatement comme dans un chat. Le courrier papier pouvait être vu comme une bouteille jetée à la mer. L'e-mail peut vite se retrouver noyé dans le flot quotidien, et rester lettre morte. À l'opposé, un chat contraindrait les interlocuteurs à se fixer un rendez-vous pour échanger. Mais la messagerie instantanée, dont WhatsApp est le plus grand représentant avec 1 milliard d'utilisateurs, serait l'idéal.

WhatsApp
WhatsApp pourrait bien faciliter encore plus les candidatures que l'e-mail - Crédit : DR.

WhatsApp permet aux recruteurs d'envoyer leurs offres aux candidats, selon leur région, leur secteur... ce
qui les autorise à postuler bien plus vite. « Notre objectif est de faciliter la recherche d'emploi en transmettant en push, des offres à nos candidats. Cette approche proactive est plus rapide que le recrutement traditionnel et en phase avec les attentes actuelles où tout doit être rapide », précise Jérôme Caille, président d'Accent Jobs.

Postuler comme sur Tinder


En plus de WhatsApp, la société de RH avait lancé il y a un an une application s'inspirant de celles de rencontre Tinder et Happn. Baptisée SWOP, elle permet aux candidats de parcourir les offres correspondant à leur profil d'un geste du doigt sur leur smartphone. Et normalement, la plateforme promet une réponse en 48 heures.

Cet outil - proche de Kudoz - a été utilisé par 90 000 candidats, et a abouti à la signature de 700 contrats.
Ces deux exemples attestent que les ressources humaines ont une carte à jouer pour trouver les bons profils là où ils se trouvent. Après les entretiens sur Skype, voilà donc WhatsApp. À quand le recrutement sur Snapchat ?


À lire :

Téléchargez :
Modifié le 16/03/2016 à 13h12
Commentaires