le mercredi 27 janvier 2016

Vague de licenciements chez STMicro

STMicroelectronics annonce qu'il prévoit de délaisser son activité de fabrication de décodeurs, ce qui aura pour conséquence la suppression de 1.400 emplois dans le monde, dont 430 en France.

Alors que les derniers chiffres du chômage viennent de tomber en France (+90 000 chômeurs), STMicro vient de dévoiler un plan de licenciement touchant notamment l'Hexagone. L'annonce fait suite à une série d'autres, plaçant ce début d'année sous de fâcheux auspices.

Le problème viendrait de sa division Digital Product Group (DPG), plombée par les "boxes" de la télévision. Voyant ses revenus dégringoler de 20% l'an dernier, l'abandon progressif de son activité de fabrication de décodeurs est donc désormais acté.

Il se pourrait en plus que les licenciements en France soient en réalité plus nombreux. Sur un total d'environ 1.900 salariés, principalement localisés en France et en Inde, STMicro a aussi prévu « un plan de départs volontaires » et précise qu'une « réaffectation à d'autres services sera proposée à un certain nombre d'employés ».

Cette annonce vient clore un mois douloureux pour le secteur du High-Tech, après les licenciements prévus de GoPro et ceux attendus chez VMware (5% des effectifs), VCE (12%) et Toshiba (entre 6000 et 7000 emplois dans le monde).

A lire également
Modifié le 27/01/2016 à 18h06
Commentaires