le jeudi 13 octobre 2011

X.Commerce : l'écosystème de commerce ouvert selon eBay

Paypal, Magento, GSI, Zong... après de multiples acquisitions significatives dans le domaine du commerce électronique, eBay donne le coup d'envoi de X.Commerce, une plateforme de services ouverte qui doit permettre de répondre aux principaux besoins des e-marchands. Elle offrira une passerelle vers Facebook, via l'intégration d'Open Graph.

00b4000003352232-photo-ebay.jpg
Pour eBay, il ne s'agit plus simplement de connecter les acheteurs et les vendeurs. L'aboutissement de la longue vague de rachats effectués par la firme ces derniers mois se nomme X.Commerce. En gestation depuis le début d'année, cette plateforme d'e-commerce ouverte vise à faire du pionner de la vente aux enchères en ligne le partenaire incontournable des marchands électroniques. « Avec X.commerce nous avons créé un écosystème qui présente l'offre la plus complète au monde en termes de capacités de commerce en ligne. Nous estimons qu'X.commerce constituera le moteur de la prochaine vague d'innovation dans la vente au détail », a déclaré John Donahoe, PDG d'eBay, lors de la conférence Innovate pendant laquelle a été dévoilée la plateforme.

Réunissant les principaux actifs d'eBay, X.Commerce intègre par exemple les outils de conception de boutique issus de Magento et de GSI, la solution de paiement Paypal et son nouvel outil d'identification, Paypal Access ainsi que la solution de paiement sur mobile développée par Zong.

Selon eBay, la plateforme a de quoi s'imposer comme la parfaite solution bout-en-bout pour qui souhaite se lancer dans le commerce en ligne, qu'il s'agisse d'un particulier, d'un commerçant disposant de sa propre boutique physique d'un grand groupe déjà établi. X.Commerce tire en effet parti de l'intégralité des services liés aux actifs d'eBay, qu'il s'agisse de marketing ou de géolocalisation avec les données issues de Paypal et de Milo (affichage des stocks), de logistique avec les outils de GSI ou même de nouvelles formes d'interaction, incarnées par exemple par l'outil de scan de code-barres RedLaser, racheté en juin par eBay.

« X.commerce permet de mettre en œuvre rapidement les nouvelles technologies qui offrent aux clients des expériences améliorées. Les marchands peuvent déployer et intégrer différents outils, depuis la génération de demande jusqu'au merchandising, en passant par les transactions (paiements, identité, exécution de commandes) ou encore la gestion (procédures analytiques, service client), pour n'en citer que quelques-uns. Grâce à l'environnement ouvert, les marchands ont la liberté de mettre en œuvre, de personnaliser et d'adapter les technologies au rythme qui convient le mieux à leurs activités », résume eBay dans un communiqué.

En guise de cerise sur ce consistant gâteau, eBay a annoncé la mise en place d'un partenariat avec Facebook qui permettra à ses marchands partenaires d'exploiter les possibilités d'Open Graph. Concrètement, il devrait donc être possible via X.Commerce de réaliser à moyen terme des applications de shopping Facebook, ainsi que d'implémenter des options de partage et de diffusion de l'information produit sur le réseau social. Un bouton « je veux » permettra par exemple de faire s'afficher sur Facebook la mention « Untel veut ce produit ».

L'inscription et l'accès à X.Commerce sont gratuits, l'utilisateur étant ensuite facturé en fonction de la palette des services auxquels il fait appel.
Modifié le 13/02/2018 à 23h05
Commentaires