le jeudi 06 octobre 2016

Megaupload 2 cherche 5 millions de dollars

Pour remettre en selle le célèbre service cloud Megaupload - tombé par le FBI en 2012 car il contenait trop de fichiers protégés par copyright - Kim Dotcom demande 5 millions de dollars.

Megaupload est mort, vive Megaupload. La plateforme de téléchargement attendue en janvier 2017, cherche à lever 5 millions de dollars, ou 4,5 millions d'euros, au travers d'une campagne de financement participatif sur le site BNK2TheFuture. Pour l'instant, le projet a reçu le soutien de 82 investisseurs qui y ont injecté un peu plus de 307 000 euros, soit environ 5 % des fonds attendus, alors que la campagne est censée finir dans 18 jours.

Ce Megaupload 2.0 devrait remplacer la plateforme de téléchargement Mega, lancée par Kim Dotcom en 2013 suite à l'arrêt du célèbre Megaupload, devenu un acteur central dans le téléchargement illégal. En capitalisant sur le nom originel, Kim Dotcom espère sans doute attirer un peu plus de monde que sur Mega, qui n'a pas percé malgré 22 millions d'inscrits supposés. Et ce, en dépit d'une levée de fonds de 7,5 millions de dollars en 2015.

Bitcache


Selon le NZ Herald, cette opération aurait permis à deux hommes d'affaires chinois, Li Zhi Min et Yang Jianhong, de s'emparer respectivement de 43 et 23 % du capital. Kim Dotcom, lui, avait réagi par un « RIP Mega » évocateur sur Twitter. Aujourd'hui, l'homme semble vouloir reprendre la main alors qu'il est toujours sous le coup d'un procès en Nouvelle-Zélande au centre duquel se joue son extradition vers les États-Unis.

Concomitamment à Megaupload, Kim Dotcom lancera un service de micro-transactions dont le nom, Bitcache, laisse peu de place au doute sur la devise utilisée : le bitcoin. Les deux projets (qui seront liés) visent 100 millions d'utilisateurs et la rentabilité en trois ans. L'allemand dit avoir mis tout son « savoir-faire dans cette aventure ».


À lire :
Modifié le 06/10/2016 à 14h38
Commentaires