• Le projet

    Clubic Valley ouvre une fenêtre sur un monde en effervescence, celui des jeunes entrepreneurs. À travers une galerie de portraits, ces créateurs de start-up, souvent numériques, toujours innovants, livrent leur témoignage.

    Pourquoi ont-ils lancé un business alors qu'ils pouvaient rouler pour un grand groupe ? Quel est leur moteur ? Ces entrepreneurs nous expliquent aussi les rouages de leur entreprise ainsi que leur façon de (tenter de) gagner de l'argent.

     

    Le nerf de la guerre, mais pas que. Car quand on entreprend, ils le disent tous, on ne le fait pas sans une grosse dose de passion. Et un brin de folie. Clubic a aussi été une start-up.

    C'est en tout cas dans son ADN. Dans la refonte de Clubic Pro entamée en avril 2013, le traitement éditorial des start-up a été placé au centre. Pour aller plus loin, nous dédions un espace à ces jeunes pousses et leur laissons la parole. À découvrir dans ces pages : photos, vidéos, interviews?

  • L'Artiste : Maxime Riché

    Max Riché
    Né en 1982, vit et travaille à Paris.
    Site : www.maxriche.com


    Photographe professionnel basé à Paris, son travail commercial se centre sur le sport et le mouvement, notamment en collaboration avec plusieurs Athlètes Olympiques français. Il a notamment pour clients Red Bull, des magazines internationaux et Comités Olympiques régionaux.

     

    Ses travaux personnels comprennent un projet d'envergure internationale sur le changement climatique par le portrait des Climate Heroes (www.theclimateheroes.org), ainsi que des séries qui oscillent entre les thèmes de la pop culture et les symboles de société. Ses photographies sont exposées par la Galerie Chipchop (www.chipchop.com).

    Ingénieur de formation, il allie depuis longtemps Art et Science qui sont pour lui indissociables. Ses études dans de grandes universités mondiales (École Centrale, Columbia University et University of Cambridge) lui donnent l'envie de bousculer les codes établis et le goût de la rencontre avec d'autres cultures. Formé aux techniques de l'image à l'École des Gobelins, il est aujourd'hui artiste photographe et entrepreneur.

    Membre du réseau international d'entrepreneurs The Sandbox Network (www.sandbox-network.com), il baigne depuis de nombreuses années dans l'énergie de la scène entrepreneuriale parisienne. Partant du constat qu'il vit au quotidien avec ses amis entrepreneurs que « Oui, les choses bougent à Paris », il a l'idée début 2012 de lancer un projet photographique d'envergure, « Start Me Up, Paris », et de dresser le portrait de la scène entrepreneuriale parisienne, pour montrer le dynamisme de ces créateurs d'entreprise qui veulent vivre l'aventure en équipe. Il s'appuie pour cela sur son bagage en création d'entreprise, et de contacts établis au sein des incubateurs de start-ups parisiens.

  • Le journaliste : Thomas Pontiroli

    Né en 1986, vit et travaille à Paris
    Site : pro.clubic.com


    Thomas est journaliste pour Clubic Pro depuis juillet 2012 où il s'occupe principalement de l'actualité E business. Avant cela, il était en charge des pages économiques du premier quotidien au Luxembourg. Il est aussi diplômé de l'Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine.

    L'entrepreneuriat n'est pas dans sa culture familiale, pourtant, il s'y intéresse fortement. Peu de temps après son arrivée à Clubic Pro, Thomas a initié une série de portraits de start-up. Naturellement, quand l'opportunité s'est présentée de travailler sur cette Webexpo, la réponse ne s'est pas fait attendre.

    En parallèle, il collabore avec la Commission start-up nouvellement créée au sein de l'Electronic Business Group. En tant que partenaire média, il intervient sur des thématiques telles que la numérisation de la grande distribution ou bien les nouvelles technologies liées au paiement.

    Pour lui, « c'est toujours très grisant de rencontrer une nouvelle équipe, de sentir ses motivations, de suivre son parcours ou d’évaluer le potentiel d’un produit et d’un modèle économique ».