Twitter veut un flux plus accessible, quitte à le déstructurer

Ce weekend, les aficionados de Twitter étaient en ébullition en apprenant que leur flux favori serait altéré par un algorithme.

A l'heure actuelle, Twitter propose de publier des mises à jour en temps réel, ce qui permet de couvrir un événement et d'obtenir un flux chronologique. Toutefois, selon un rapport de BuzzFeed, la société de Jack Dorsey s'apprêterait à implémenter un algorithme qui contrôle l'ordre des tweets pour chacun des internautes et propose certains messages susceptibles de les intéresser.

Mais les adeptes du réseau ne voient pas d'un très bon œil cette stratégie visant à mieux se positionner face à Facebook. Rapidement le hashtag #RIPTwitter a fait son apparition ce weekend. L'ampleur du phénomène n'est pas passée inaperçue et le PDG de la société Jack Dorsey a multiplié les messages visant à rassurer les plus fervents utilisateurs de son service.

Le magazine The Verge rapporte que pour Twitter il s'agit de repositionner les messages publiés durant une période d'absence en les éparpillant au milieu du flux en direct. Il y a aura donc un mélange des publications et une chronologie déstructurée. Autant dire que pour le suivi d'un événement, le résultat ne sera pas très positif. Il suffirait néanmoins de rafraîchir l'application pour retrouver uniquement les messages les plus récents. De plus, le mobinaute pourra désactiver cette programmation algorithmique.

twitter ban


Reste que pour Jack Dorsey, l'objectif demeure inchangé : attirer de nouveaux utilisateurs et les retenir un maximum sur le réseau. Or de prime abord, les nouveaux venus sur Twitter peuvent être rapidement déconcertés par la quantité de messages publiés alors qu'ils recherchent des informations sur une actualité spécifique.

Il semblerait en tout cas que cet incident ait réellement réussi à mettre en avant les attentes des utilisateurs de Twitter, lesquels sont non seulement très différents de ceux de Facebook mais également assez fermes sur leurs attentes du service.
Modifié le 08/02/2016 à 16h48
Commentaires