Google aura accès au flux de Twitter

Twitter et Google sont tombés d'accord hier pour que le géant de l'Internet ait accès au flux de données générées par le service de micro-blogging. Un deal qui semble contenter tout le monde.

Logo Twitter Bird
Ce n'est pas la première fois que Twitter et Google s'essaient à un tel partenariat. D'octobre 2009 à juillet 2011, le fameux Firehose de Twitter (le flux de données que produit le service) est accessible à Google et le moteur peut fouiller parmi les tweets pour proposer une réponse à une recherche donnée.

Cet accord prend fin en 2011, alors même que Twitter continue de travailler avec Bing de Microsoft et Yahoo!. L'arrêt de cette collaboration a par ailleurs scellé le sort du service Google Realtime Search, qui puisait principalement dans les informations fournies par Twitter.

D'après Bloomberg, les deux acteurs s'accorderaient toutefois pour remettre à flot ce partenariat.

Accroître le réservoir d'utilisateurs et les revenus publicitaires


L'enjeu est de taille pour Twitter. Tout d'abord en termes de revenus générés par la vente du droit d'utilisation de ses données à Google. Au trimestre dernier, Twitter empochait 41 millions de dollars liés au licensing de son Firehose. Nul doute que ce chiffre devrait croître de façon conséquente avec ce nouvel accord.

Un partenariat qui permettrait à Twitter de bénéficier d'une mise en avant inégalée, pour les personnes qui n'en ont pas connaissance ou qui ne l'utilisent pas. Car si le service est désormais fort d'un réservoir de 284 millions d'utilisateurs, il est directement concurrencé par Instagram, racheté par Facebook en 2012, et qui compte environ 300 millions d'usagers.

Avec cet accord, dont les effets devraient se faire sentir avant l'été, Twitter ne cherche pas seulement à faire croître son nombre d'utilisateurs, mais aussi et surtout son chiffre d'affaires publicitaire. Bien que les deux acteurs précisent que cet aspect ne fait pas partie du contrat, Twitter a récemment présenté un changement de stratégie quant à l'affichage des tweets sponsorisés. Ces derniers sont désormais visibles sur les partenaires du service que sont Flipboard et Yahoo! Japan, par des utilisateurs qui ne sont donc pas forcément ceux de Twitter.

Dans ce cadre, l'apport de visibilité offert par Google prend une tout autre dimension, et la proximité des deux annonces n'est sans doute pas le fait du hasard. Malgré ses bientôt 9 ans d'existence, Twitter ne parvient toujours pas à générer des bénéfices. Ses pertes s'élèvent même à plus de 175 millions de dollars sur l'exercice 2014. Le temps est peut-être venu d'adopter une stratégie qui parvienne à convaincre les investisseurs.
Modifié le 05/02/2015 à 12h02
Commentaires