Rachat de LinkedIn : Microsoft demande l’aval de l’Europe

Lors de tels rachats, les parties prenantes sont sommées d'obtenir les autorisations idoines des autorités compétentes. Microsoft a donc demandé à l'Union européenne de valider le rachat de LinkedIn.

En juin dernier, Microsoft cassait sa tirelire. Le groupe américain dévoilait son intention de dépenser 26,2 milliards de dollars afin de procéder au rachat de LinkedIn. L'objectif de la firme était de prendre pied sur le marché des réseaux sociaux professionnels. Microsoft doit désormais obtenir l'aval des autorités compétentes.

La Commission européenne est désormais consultée suite à l'ambition de racheter LinkedIn. Pendant une période d'un mois, l'organisme va étudier le projet d'acquisition mais surtout ses conséquences sur le marché ainsi que sur la concurrence. L'autorité communautaire a ainsi fixé au 22 novembre la date limite pour l'étude du dossier.

Cette étape est donc nécessaire afin de valider le rachat. Jusqu'à présent, aucun organisme ne s'est opposé à cette démarcher. Reuters confirme à ce titre que les autorités chargées de la concurrence des Etats-Unis, du Canada et du Brésil ont déjà approuvé le rachat de LinkedIn par Microsoft.

LinkedIn illus


A lire également
Modifié le 18/10/2016 à 12h51
Commentaires