le mercredi 28 mars 2018

Facebook reporte la présentation de son enceinte connectée

En pleine shitstorm de classe mondiale sur sa politique d'exploitation des données personnelles, Facebook renonce provisoirement à dévoiler sa gamme de produits pour la maison, notamment son enceinte connectée. Le réseau social juge le bad buzz autour de son nom trop négatif en ce moment pour réussir le lancement de produits considérés comme stratégiques.

Les produits feraient l'objet d'une évaluation minutieuse sur le plan de la protection de la vie privée.

Le premier dégât visible de l'affaire Cambridge Analytica


Faire le dos rond, en attendant le retour de jours meilleurs. D'après l'agence de presse économique et financière Bloomberg, Facebook va décaler dans le temps la présentation de sa gamme de produits dédiés à la maison. Cette présentation était initialement prévue pour mai, à l'occasion de F8, la conférence annuelle des développeurs Facebook.

Facebook redoute les polémiques qui ne manqueront pas de jaillir : les enceintes connectées dont on parle depuis des mois respecteront-elles la vie privée des usagers ? Les données collectées pourront-elles tomber entre les mains de tiers, à qui on n'a pas accordé son consentement ? Toutes les questions que les usagers du réseau se posent (ou devraient vraiment se poser) dans la foulée des révélations sur la société de marketing politique Cambridge Analytica.

amazon echo dot_cropped_2200x2202


Majordome et espion ?


Facebook est le dernier des GAFA à se positionner sur ce marché, jugé stratégique, des enceintes connectées, sur lequel Amazon, avec Echo et son IA Alexa, possède une légère avance. L'interface commandée par la voix enferme de fait l'usager dans une galaxie (certes très confortable) de services, sur lequel le fabricant a une totale maîtrise. Facebook, qui rêve d'un écosystème complet et autonome, ne pouvait pas l'ignorer.

Facebook n'a, pour l'heure, fait aucune déclaration officielle, mais ne dément pas l'information de Bloomberg sur un ajournement de la présentation de son majordome virtuel qui répondrait, selon les rumeurs dont bruissent la Silicon Valley, au nom de Portal. Conçue en interne, elle intégrerait, outre une fonction search, un chat vidéo permettant de contacter ses amis Facebook. L'algorithme de reconnaissance faciale, potentiellement très intrusif, ferait en ce moment l'objet d'un examen minutieux pour garantir une protection fiable des données.

Modifié le 28/03/2018 à 15h52
Commentaires