Facebook va-t-il supprimer l’option "supprimer"?

L'affaire fait grand bruit aux Etats-Unis. De nombreux usagers du réseau social rapportent la disparition du bouton "supprimer" parmi les options des messages qu'ils postent sur le site web accessible sur poste fixe. Certains envisagent de boycotter Facebook en mesure de rétorsion.

Mise à jour du 22 novembre :
Facebook a démenti cette rumeur en précisant que le bouton "Supprimer" ne disparaîtra pas.


Cette nouveauté n'est pour l'heure pas à l'ordre du jour en France. Mais elle pourrait débarquer, compte tenu des incitations de Facebook à basculer définitivement vers ses applications pour mobile.

Mesure généralisée ou ballon d'essai ?


Internet n'oublie jamais rien. Et comme pour donner corps à cette assertion, Facebook pourrait progressivement faire disparaître la possibilité de supprimer un message que l'on regretterait. C'est en tout cas ce qu'ont déjà constaté certains usagers américains du réseau social, qui s'en sont plaint vertement.

Facebook n'a pour l'heure pas communiqué sur l'ampleur de ce changement : la compagnie de Mark Zuckerberg est friande d'expérimentations sur de petits périmètres d'utilisateurs. Elle teste régulièrement de nouvelles fonctionnalités sur des échantillons d'usagers, qu'elle généralise ensuite ou abandonne selon le retour d'expérience. En l'occurrence, la disparition de l'option "supprimer" certains messages a tout du ballon d'essai.

facebook logo


La suppression possible, mais compliquée


Précision d'importance, cette suppression ne concerne pour l'heure que la version web de Facebook. L'option "supprimer" demeure présente dans les applications iOS et Android. Dans le détail, il n'est certes plus possible de supprimer un post, ni de le modifier en supprimant tout contenu. Mais vous pouvez toujours le masquer de votre journal pour qu'il ne soit plus visible.

En fait, il reste un moyen d'effacer un contenu : en affichant votre historique personnel, il devient possible de supprimer le post dont vous ne voulez plus. Pouvoir faire par un chemin compliqué ce que l'on ne peut plus faire simplement, à croire que Facebook veut nous décourager de nous connecter sur poste fixe, ou nous inciter à approfondir notre connaissance de ses menus... Une théorie qui a ses adeptes. D'autant que Facebook encourage le basculement de ses usagers sur mobile.

Modifié le 22/11/2017 à 17h35
Commentaires