Facebook a aussi esquivé l'impôt au Royaume-Uni

Le réseau social a fait en sorte de générer un crédit d'impôt substantiel au Royaume-Uni. Grâce à des montages fiscaux, Facebook est parvenu à bénéficier de 12,2 millions d'euros de réduction.

Facebook aurait profité de la complexité des règles fiscales britanniques et irlandaises pour échapper à une partie de l'impôt qu'il aurait dû payer. Selon Reuters, la filiale britannique du réseau social a bénéficié d'un crédit d'impôt de 12,2 millions d'euros en 2015. L'agence se base sur les comptes publiés ce week-end par le réseau social.

De son côté, Facebook conserve la même position lors d'attaques portant sur ses pratiques fiscales. Un porte-parole a ainsi tenu à préciser que le groupe demeurait « fier d'avoir encore développé notre entreprise au Royaume-Uni en 2015 et d'avoir créé plus de 300 emplois hautement qualifiés ».

Toujours est-il qu'en 2015 d'un bénéfice net de 3,7 milliards de dollars pour un chiffre d'affaires de 17,9 milliards de dollars. En ce qui concerne les activités européennes du groupe, le chiffre d'affaires a également augmenté de 34%, Facebook aurait donc dû logiquement régler un impôt supérieur.

Swipe for Facebook Pro


A lire également
Modifié le 10/10/2016 à 15h48
Commentaires