Facebook accusé d'abus de position dominante

Le réseau social est au centre de plusieurs critiques. En Allemagne, Facebook est accusé d’abus de position dominante et de pousser les utilisateurs à dévoiler leurs informations personnelles.

En Allemagne, les autorités chargées de la concurrence lancent une enquête à l'encontre de Facebook. Elles estiment que le service abuse de sa position dominante dans le secteur des réseaux sociaux. De fait, la plateforme pousserait vivement ses utilisateurs à fournir davantage d'informations personnelles.

Dans une note, l'organisme qui veille au respect de la concurrence dans le pays précise : « pour des services internet financés par la publicité comme Facebook, les données des utilisateurs sont de la plus haute importance. Pour cette raison, il est essentiel d'étudier aussi, du point de vue de l'abus éventuel de position dominante, si les consommateurs sont suffisamment informés de la nature et de la quantité de données collectées ».

De son côté, Facebook rappelle qu'il coopérera avec l'Office fédéral des cartels afin de répondre à l'ensemble des questions qui lui seront présentées. En France, la Cnil a déjà tancé le réseau social sur la question du suivi des visites des internautes.

Facebook données personnelles

L'Allemagne critique à l'égard de Facebook


Le pays n'en est pas à sa première revendication à l'encontre du réseau social. En 2012, un organisme spécialisé dans la protection de la vie privée des internautes avait demandé l'introduction des pseudonymes sur le réseau social. Leur objectif était de faire comprendre qu'en utilisant les noms des personnes il est d'autant plus facile pour des pirates de récupérer certaines informations personnelles.

Plus récemment, les bureaux de Facebook à Hambourg avaient été vandalisés. Les personnes à l'origine des dégradations matérielles avaient tagué sur un mur l'inscription « Facebook Dislike ». Face à la plateforme, les auteurs mettaient en avant le respect de la vie privée des utilisateurs mais aussi la manipulation du fil d'actualité.

A lire également


Sur le sujet :

Téléchargez :
Modifié le 02/03/2016 à 17h49
Commentaires