Faut-il accepter les paiements en bitcoin ?

Bitcoin
Entre la Banque Centrale Chinoise qui indiquait le 11 avril qu'elle n'interdira finalement pas Bitcoin (au contraire de la Russie, ou de la Banque Australienne), Amazon qui annonçait 3 jours plus tard refuser les bitcoins sur ses services, et la récente mise en liquidation judiciaire de la plateforme MtGox : l'actualité autour de la plus célèbre des monnaies électroniques ne se tarit pas. Face à tous ces événements, qui vont pour certains dans le sens d'un développement de cette monnaie, d'autres visent au contraire à l'interdire ou à le contrôler.

De grandes entreprises commencent à montrer leur intérêt pour ce système. Monoprix, vient par exemple d'annoncer que les paiements en bitcoin seront acceptés sur son site dès la fin de l'année 2014. Certes, de l'aveu même de Patrick Oualid (le directeur de l'e-commerce de Monoprix), le but n'est pas de développer significativement le chiffre d'affaires de l'enseigne, mais « d'apprivoiser » cette nouvelle façon de payer. Ainsi, si Bitcoin se développe de façon importante à l'avenir, l'enseigne sera prête. Et quoi qu'il advienne, l'opération est d'ores et déjà bénéfique pour Monoprix : la médiatisation a été importante, c'est un véritable « coup de com ».

Pour autant, n'y a-t-il qu'un intérêt marketing pour les entreprises à gérer aujourd'hui Bitcoin ? Le but n'est-il d'obtenir que de la visibilité dans les médias, et d'afficher une image de novateur ? Y a t-il un intérêt réellement business à accepter des paiements en bitcoin ? Tout dépend pour l'entreprise de la profondeur d'intégration du système Bitcoin dans son business model. Mais comme il n'y a pas deux entreprises qui se ressemblent, voici les avantages et inconvénients pour les professionnels à gérer les paiements en bitcoin.

Faut-il accepter le bitcoin ? 1
Modifié le 13/06/2016 à 15h57
Commentaires