Un an après... Twitter cherche toujours à quoi sert Periscope

Alors que l'application de diffusion de vidéo live était à peine née, Twitter s'en emparait pour diversifier ses contenus. Un an plus tard, l'application a-t-elle rempli ses promesses ?

C'est par un tweet que le 13 mars 2015, Periscope annonce avoir rejoint le petit oiseau bleu tandis que l'application de direct en vidéo n'avait même pas encore été lancée auprès du grand public. Un pari payé à l'époque entre 50 et 100 millions de dollars selon les sources.

Aujourd'hui, Periscope semble avoir rempli son contrat. L'application est disponible sur Internet, iOS, Android, et Apple TV. Elle compte plus de 10 millions d'utilisateurs et l'équivalent de 40 ans de vidéo est visionné chaque jour. Depuis début 2016, Periscope figure même dans le top 3 des applications les plus téléchargées en France. A San Francisco, l'équipe est passée de huit à trente personnes et recrute encore.

Car Periscope a réussi à asseoir rapidement sa notoriété en multipliant les buzz, comme la fameuse vidéo de l'arrière-droit du PSG Serge Aurier insultant son entraîneur Laurent Blanc en février 2016. Il s'est imposé comme un media à part entière. « Avec Periscope, tout le monde peut monter sa propre chaîne de télévision », assure Kayvon Beykpour, cofondateur et directeur général de Periscope dans Le Figaro.

Periscope


Lors des attentats de Paris du 13 novembre, c'est par l'application que sont parvenues les premières images. Le 1er février, c'est encore sur Periscope que le palmarès du guide Michelin a également été dévoilé en direct. « Même le Président François Hollande l'utilise », se félicite Kayvon Beykpour. Consécration ? Periscope est aussi devenu un outil... de piratage. Suite à la diffusion d'épisodes inédits de Game of Thrones l'an dernier, HBO a ainsi décidé cette année de priver la presse du visionnage de la saison 6 en preview.

De nouvelles armes pour faire face à la concurrence


Twitter pousse toujours plus loin l'intégration de son application. Depuis janvier 2016, les flux vidéo apparaissent en direct sur le fil et le profil de l'utilisateur et non plus sous forme de lien. « Un moyen supplémentaire de faire connaître le service à ceux qui n'en n'ont pas encore entendu parler », selon Twitter. Et aussi un moyen d'animer la Timeline avec de la vidéo, le format qui a le vent en poupe. Il vient aussi de signer avec GoPro pour diffuser les exploits des utilisateurs en direct.

Periscope a en effet fort à faire pour résister à une concurrence croissante. Certes, Meerkat, son rival d'origine, plafonne à 100 000 utilisateurs mensuels notamment en raison de... son éradication de Twitter. Mais Facebook a lancé une grande offensive en août dernier avec le lancement de Mentions, un service permettant aux célébrités de diffuser en direct des événements les concernant.

Meerkat periscope


En janvier, le réseau social a annoncé l'ouverture progressive de Live à tous les utilisateurs, et Mark Zuckerberg a récemment déclaré que la diffusion de vidéo en direct « est l'un des sujets qui l'emballe le plus ». En février, c'est via des vidéos postées sur Snapchat que l'on pouvait accéder aux coulisses de la cérémonie. Sans compter bien sûr YouTube (Google), également très actif sur le sujet.

Aucun relai de croissance pour Twitter


Malheureusement, Periscope n'a pas vraiment réussi à attirer de nouveaux utilisateurs sur Twitter. Fin mars 2015, lors du rachat de Periscope, le réseau social revendiquait 302 millions utilisateurs actifs par mois. Un an plus tard, il a atteint péniblement les 320 millions.

Flock Twitter 10 ans


L'application n'a pas non plus apporté une nouvelle source de revenus, car elle est, pour l'instant, gratuite et sans publicité. « Notre priorité est de faire le meilleur produit possible, pas de gagner de l'argent », esquive Kayvon Beykpour. Voilà qui ne va pas rassurer les investisseurs de Twitter, lesquels attendent, depuis bien longtemps déjà, la rentabilité.

Samsung conserve-t-il la tête des ventes de smartphones ? Le cloud à la française est-il un désastre ? Des questions posées par la rédaction de Clubic Pro dans notre nouvelle série « Un an après ». Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouveau numéro.

Télécharger
Modifié le 26/03/2016 à 09h42
Commentaires