5 infos qui nous ont échappé cette semaine

Snapchat imagine des lunettes de réalité augmentée, Microsoft se prend les pieds dans le bitcoin... Dans cette mini-revue de presse mondiale, Clubic balaie l’actualité décalée, insolite, mais toujours sérieuse de la semaine.

Revue de presse


Gros bug de communication chez Microsoft sur le paiement en bitcoin

Le weekend dernier, le site de Windows Store affichait un message annonçant qu'il ne serait désormais plus possible de payer en bitcoins. Deux jours plus tard, grand rétropédalage de Windows, qui assure qu'il sera toujours possible de payer ses achats avec la monnaie virtuelle sur Windows Store et Xbox Store. "Nous nous excusons pour cette information inexacte qui a été postée par "inadvertance", a déclaré un porte-parole.

Snapchat pourrait lancer ses propres lunettes de réalité augmentée

Le service de messagerie instantanée vient d'embaucher une équipe de spécialistes qui selon les rumeurs plancherait sur des lunettes type "Google Glass" permettant d'afficher ou d'envoyer des messages sans toucher à son téléphone. La société a d'ailleurs publié une annonce pour un job "d'ingénieur de vision 3D".

Les cinémas chinois ont trouvé une arme dissuasive contre l'utilisation des téléphones portables

Que faire contre les personnes qui téléphonent en plein milieu d'un film à suspense ou pendant une pièces de théâtre ? En Chine, des employés sont chargés de repérer ces individus mal élevés et pointent sur eux un faisceau laser les exposant à la honte générale. Reste à savoir si les autres spectateurs ne sont pas gênés par la lumière laser elle-même.

Une faute d'orthographe dans une URL peut vous exposer à une attaque

Chez les pirates, le "typosquatting" fait toujours recette. L'adresse Netflix.om (au lieu de Netflix.com) a ainsi été utilisée pour dérober les mots de passe et numéros de cartes de crédits de clients pensant surfer sur le site officiel de Netflix. Le nom de domaine .om, qui est normalement celui du sultanat d'Oman, est massivement squatté par des faux sites.

60% des clics sur les bannières pubs mobile ont lieu "par accident"

En 2016, les annonceurs devraient dépenser 18 milliards de dollars cette année pour l'affichage d'encarts publicitaires sur les sites mobiles. D'après une enquête de la société Retale, les deux tiers des clics sur ces bannières sont involontaires. Et à peine 29% des personnes exposées à ces pubs déclarent susceptibles de se renseigner sur la marque.
Modifié le 20/03/2016 à 12h07
Commentaires