le jeudi 11 février 2016

Tesla vend bien, et serait sur la bonne voie

La Model S, seule automobile au catalogue de Tesla, continue de très bien se vendre et de porter les espoirs du fabricant. La Model X en 2016, et la Model 3 en 2017 l'installeront dans l'industrie.

Tesla serait à un tournant. Après 13 années passées à perdre de l'argent, le fabricant de voitures électriques devrait annoncer ses premiers bénéfices en 2016. Plusieurs indicateurs sont déjà au vert : en 2015, les ventes de Model S - sa berline premium vendue depuis 2012 - ont bondi de 50 %, dépassant les 50 000 unités, et même de 76 % en fin d'année. En 2016, les chiffres devraient être encore meilleurs avec 80 à 90 000 Model S de prévues.

Pour suivre la cadence, l'américain va augmenter ses capacités de production, qui lui faisaient défaut jusqu'alors, au point d'inquiéter les investisseurs. Ne s'improvise pas constructeur d'automobiles qui veut. Cette industrie réclame d'énormes investissements, d'autant plus lorsqu'on se fixe pour but de la révolutionner, comme c'est le cas d'Elon Musk, le fondateur de Tesla. En un an, sa perte nette est passée de 294, à 888 millions de dollars.

Vers une démocratisation de Tesla ?


Tesla a dépensé sans compter : 1,5 milliard de dollars ont été investis en 2015, soit 50 % de plus que l'année d'avant, ou encore près d'un tiers du chiffre d'affaires. L'américain a levé 4 milliards de dollars en cinq ans. En plus de ses recherches sur la conduite autonome par exemple, Tesla doit supporter le coût de ses deux usines de Fremont en Californie, et de Tilburg aux Pays-Bas, totalement façonnées à ces voitures d'un nouveau genre.


Tesla Model X 000
Le Model X devra affronter un segment très concurrentiel des SUV - Crédit : Tesla.


Après une hausse annuelle du chiffre d'affaires de 59 % au dernier trimestre, à 1,75 milliard de dollars, Tesla misera cette année sur son SUV Model X pour soutenir ses ventes. Mais aussi et surtout sur la Model 3, dont la précommande sera ouverte le 31 mars, pour une livraison à partir de 2017. Ce véhicule, plus accessible que les deux autres, permettra à l'américain de tenter d'élargir sa clientèle... mais la concurrence ne manquera pas.

Chevrolet a déjà dégainé sa Bolt, un modèle tout électrique facturé 30 000 dollars - presque autant que la Model 3, attendue à 35 000 dollars, hors prime d'État, contre 70 à 130 000 pour une Model S. En réalité, l'arrivée de concurrents pourra profiter à Tesla, en démontrant au public que l'on peut rouler avec ce genre de véhicule, et en entraînant à la hausse le nombre de bornes de recharges, indispensables pour rassurer les futurs clients.


À lire également :

Modifié le 11/02/2016 à 14h29
Commentaires