Deezer lance son programme d'affiliation

Après avoir annoncé le lancement de sa propre boutique d'applications, baptisée App Studio, Deezer continue de monétiser ses services. La plateforme indique désormais avoir lancé son programme d'affiliation permettant de rémunérer les développeurs pour chaque inscription d'un internaute à Deezer via leur application.

Logo Deezer
En novembre dernier, Deezer détaillait la mise à disposition de sa boutique d'applications. App Studio a vocation à promouvoir l'émergence d'un écosystème articulé autour de son catalogue de 20 millions de titres. Les premiers services développés proposaient alors d'effectuer des recherches en ligne de musique (Echonest), de recevoir des recommandations (SongKick) ou bien encore d'écouter des radios (Yasound).

Désormais, la plateforme indique que 3 nouveaux services indépendants rejoignent la boutique d'applications. Il s'agit d'Askking Music (Quizz musicaux), Mossify (rencontres en ligne) et Seevl (encyclopédie sur la musique). Ces dernières sont ainsi accessibles sur les territoires où est déployé Deezer (182 pays) et portent le total d'applications disponibles dans la boutique dédiée à 40.

Dans cette logique, Deezer précise qu'il lance son programme d'affiliation. Désormais, pour chaque internaute qui s'inscrira à Deezer Premium ou Premium + via l'une de leurs applications, les développeurs seront rémunérés à hauteur de 9,99 euros. Le programme est donc accessible via l'API de la plateforme et permet aux éditeurs tiers d'être rémunérés lorsqu'un internaute franchit le pas.

Daniel Marhely, fondateur de Deezer, explique : « En ouvrant tout d'abord notre API à tous les développeurs du monde entier, nous avons souhaité stimuler l'innovation musicale. En y associant aujourd'hui un programme d'affiliation, nous souhaitons inciter les utilisateurs à maximiser leur expérience musicale avec notre offre Premium et récompenser ainsi les développeurs ».

En outre, Deezer annonce le lancement prochain de son AppStudio sur les supports mobiles. Si l'ensemble de ces outils est déjà disponible aux Etats-Unis, il devrait être néanmoins accessible rapidement en France.
Modifié le 18/03/2013 à 12h39
Commentaires