Espace membre :
flechePublicité

// Quatre appareils photo étanches en test !

Partager ce dossier

Publié par Aurélien Audy le Vendredi 2 Juillet 2010

Sony Cybershot DSC-TX5


Dernier mais pas des moindres : le TX5 de Sony. C'est la toute première tentative du constructeur nippon sur ce secteur particulier des appareils étanches. Pour son baptême de plongée, Sony a souhaité se démarquer d'emblée de la concurrence, avec un appareil plus proche du bijou que du blindé. Verdict ?

Sony Cybershot DSC-TX5

Le Cybershot DSC-TX5


Présentation


Le TX5 est clairement le plus séduisant des quatre appareils : il allie le gabarit d'un ultra compact et la finition raffinée d'un APN bijou. Mais c'est aussi le plus «fragile» du comparatif… on n'a rien sans rien ! Le TX5 respecte la norme IEC-60529 IP58 : cela signifie que le compact est étanche à l'eau (le constructeur précise à 3 m pendant 60 min) mais pas entièrement aux poussières. En effet, la notation 5 ne garantit pas un boîtier totalement hermétique aux particules mais précise que la poussière ne rentrera pas en quantité suffisante pour interférer avec le bon fonctionnement de l'appareil... Le TX5 a sinon passé avec succès le test 516.5-Shock du standard MIL-STD 810F, jusqu'à une hauteur de 1,5 m. Sony annonce enfin une fourchette de températures de fonctionnement allant de -10°C à +40°C, et même encore plus fort, une fourchette (voire une fourche…) de températures pour le stockage de l'appareil : -20°C à +60°C !

Sony Cybershot DSC-TX5 détail 1
Sony Cybershot DSC-TX5 détail 5

La façade du Cybershot DSC-TX5 coulisse pour dégager l'objectif et allumer l'appareil


L'étanchéité du boîtier repose sur un simple joint torique bordant chaque trappe. La petite, qui protège une simple connectique propriétaire (PC et A/V), est imbriquée dans la grande, qui abrite batterie et carte mémoire (Memory Stick ou SD). Cette dernière doit donc nécessairement être ouverte pour accéder à l'autre. Petites frayeurs en perspective, le mécanisme de fermeture n'a rien de particulier. On trouve juste un loquet sur ressort qu'il faut faire coulisser pour ouvrir la trappe… comme sur un compact normal. C'est un peu ça finalement la particularité du TX5 : il est étanche mais rien ne permet de le dire à première vue.

Sony Cybershot DSC-TX5 détail 3
Sony Cybershot DSC-TX5 détail 4

Les deux trappes du Cybershot DSC-TX5 avec leur joint torique


A défaut d'être le plus costaud, le TX5 présente des spécificités très intéressantes. A commencer par son capteur CMOS rétro-exposé de 10,2 Mpix, déjà testé par nos soins et approuvé sur le WX1. Pour rappel, cette technologie de capteur offre deux types d'avantages : une meilleure gestion des hautes sensibilités et une plus grande rapidité de fonctionnement. Nous verrons si le TX5 en tire aussi bien parti que le WX1. Le compact étanche de Sony embarque par ailleurs un zoom 4 X très grand angulaire de 25 – 100 mm, relativement lumineux en position télé (f:3,5 – 4,6), et bénéficiant de la stabilisation optique SteadyShot. Dernier signe distinctif : le TX5 se manipule via un grand écran 3 pouces tactile (résistif afin de fonctionner sous l'eau). En partie seulement, les commandes de zoom et le déclencheur étant des boutons physiques.

Sony Cybershot DSC-TX5 détail 2
Sony Cybershot DSC-TX5 détail 9

Commande de zoom et déclencheur, écran tactile de 3 pouces


Une ergonomie simple et efficace !


C'est bien la première fois qu'on a l'occasion de manipuler un écran tactile avec autant de plaisir ! L'interface, très intelligemment conçue, réagit vite et bien. Sony a pensé son appareil comme un vrai «point and shoot» : on choisit son mode de prise de vue parmi les huit icônes (iAuto, P, Panoramique, vidéo, anti-flou de mouvement, crépuscule sans trépied, HDR, et Scène), on cadre et on déclenche sans trop se soucier de paramétrer quoi que ce soit, puisque les automatismes se montrent très performants.

Sony Cybershot DSC-TX5 détail 11

Choix des modes de prise de vue


Pour ceux qui souhaitent prendre davantage la main sur les opérations, il faut choisir le mode P. L'interface très sobre affiche deux bandeaux de part et d'autre de l'écran : à droite les indications de batterie, carte mémoire, résolution d'image et les liens vers le choix des modes ou la visualisation des images, à gauche quatre icônes de réglages photographiques. Pour accéder aux autres réglages il suffit de faire glisser son doigt depuis le bandeau gauche vers l'intérieur de l'écran : une fenêtre se dévoile alors avec l'ensemble des réglages disponibles. Attention appréciable : il est possible de personnaliser les quatre raccourcis du bandeau de gauche avec les réglages que l'on juge plus pertinents (dans notre cas, ISO, balance des blancs, flash et correction d'exposition). Le recours au menu n'est quasiment jamais nécessaire, à part pour formater la carte mémoire ou modifier quelques paramètres (son, date…) une bonne fois pour toutes. Que de bon sens !

Sony Cybershot DSC-TX5 détail 7
Sony Cybershot DSC-TX5 détail 6
Sony Cybershot DSC-TX5 détail 8

Interface de visée en mode P, agrandissement de la fenêtre de réglages depuis le bandeau gauche et ensemble des réglages proposés


Sony Cybershot DSC-TX5 détail 12
Sony Cybershot DSC-TX5 détail 10

Personnalisation des raccourcis de réglages (par simple glisser/déposer) et menu principal de paramètres de l'APN


L'autre force du TX5, c'est qu'il est très réactif ! Tous les indicateurs sont au vert : allumage en tout juste 2 s, délai entre deux déclenchements de 1,7 s, temps de recyclage moyen du flash de 4,1s… A cela s'ajoutent les performances exceptionnelles en rafale : 10 im/s en pleine résolution ! Certes, cette cadence hallucinante n'est supportée que pendant 1 s (soit 10 images capturées…) et il faut ensuite 14 s à l'appareil pour s'en remettre. Mais c'est pour l'instant ce qu'il se fait de mieux ! L'autofocus se montre tout-à-fait véloce également : la mise au point s'effectue en 0,35 s au grand angle et 0,25 s au téléobjectif, latence comprise de 0,07 s en moyenne. Bref, un véritable tempérament de petit appareil simple et furtif !

Sony Cybershot DSC-TX5 lag sans AF
Sony Cybershot DSC-TX5 lag avec AF au grand angle
Sony Cybershot DSC-TX5 lag avec AF au télé

Latence au déclenchement, puis temps de mise au point au grand angle et au téléobjectif latence comprise (chaque graduation vaut 0,05 s, un tour de cadran vaut 2 s)


Zoom et qualité d'image


Sur un plan strictement qualitatif, nos impressions sont davantage partagées. Si le traitement d'image est bon, voire très bon dans certaines conditions, les performances de l'optique sont plus discutables. Comme nous avions pu l'observer sur le Cybershot WX1, mais en pire ici, le piqué est assez léger et surtout pas homogène pour un sous. Au centre, la netteté obtenue est suffisante mais sur les bords les choses se gâtent fortement. Certes, la combinaison grand angle et compacité extrême donne rarement de bons résultats. Et il se trouve que c'est précisément le TX5 qui propose la focale la plus grand angulaire (25 mm) et le boîtier le plus compact (18 mm d'épaisseur). On parvient également à se consoler en constatant l'efficacité de la stabilisation optique : toutes nos images prises au téléobjectif à mains levées étaient nettes ! Dommage en revanche que la stabilisation ne soit pas désactivable.

Sony Cybershot DSC-TX5 piqué centre au grand angle
Sony Cybershot DSC-TX5 piqué centre à la focale moyenne
Sony Cybershot DSC-TX5 piqué centre au téléobjectif

Piqué au centre de l'image au grand angle, en focale moyenne puis au téléobjectif


Sony Cybershot DSC-TX5 piqué bord au grand angle
Sony Cybershot DSC-TX5 piqué bord à la focale moyenne
Sony Cybershot DSC-TX5 piqué bord au téléobjectif

Piqué au bord de l'image au grand angle, en focale moyenne puis au téléobjectif


Sony Cybershot DSC-TX5 photo à main levée

Stabilisation effective au téléobjectif à main levée(extrait à 100 %)


En termes de traitement d'image, le CMOS rétro-exposé 10,2 Mpix du TX5 se comporte à peu près comme le WX1, avec le handicap supplémentaire de son objectif moins précis. Dans les basses valeurs d'ISO, la qualité est bonne mais sans plus, comparativement aux autres modèles qui eux démarrent à 80 ISO (le TX5 commence à 125 ISO). Jusqu'à 200 ISO, on ne perçoit pas franchement les bénéfices du CMOS rétro-exposé. Les CCD des Panasonic et Pentax font sensiblement mieux. A partir de 400 ISO la tendance s'inverse : là où la concurrence commence à voir apparaître du bruit chromatique et un bon début de lissage de texture, le TX5 se maintient en perdant tout de même un peu de détails. Et c'est surtout à 800 et 1 600 ISO que le TX5 se distingue : Sony propose un équilibre plus satisfaisant que les autres constructeurs entre lissage et apparition de bruit. Sans oublier la valeur 3 200 ISO, que le TX5 est le seul à proposer en pleine résolution. Toujours pas de bruit chromatique mais un grain très prononcé, bien que fin. On pourra toutefois l'utiliser pour des impressions 10 x 15 cm : une belle performance !

Sony Cybershot DSC-TX5 125 ISO
Sony Cybershot DSC-TX5 200 ISO
Sony Cybershot DSC-TX5 400 ISO

Extraits à 100 % de notre scène de test à 125, 200 et 400 ISO


Sony Cybershot DSC-TX5 800 ISO
Sony Cybershot DSC-TX5 1600 ISO
Sony Cybershot DSC-TX5 3200 ISO

Extraits à 100 % de notre scène de test à 800, 1 600 et 3 200 ISO


Sony Cybershot DSC-TX5 photo de nuit 1600 ISO
Sony Cybershot DSC-TX5 photo de nuit 3200 ISO

Photo de nuit à 1 600 ISO et 3 200 ISO


Sony Cybershot DSC-TX5 photo de nuit 1600 ISO extrait
Sony Cybershot DSC-TX5 photo de nuit 3200 ISO extrait

Extrait à 100 % des photos précédentes


Mais ça ne s'arrête pas là ! En effet, la technologie CMOS rétro-exposé prend toute son envergure avec les deux modes Anti-flou de mouvement et Crépuscule sans trépied. L'idée ? Profiter de la rapidité du capteur pour enchaîner six vues sous exposées afin d'en créer une seule, correctement exposée et très peu bruitée. Le premier mode privilégie la vitesse (et table donc sur des sensibilités plus élevées), le second la qualité d'image (et opte donc pour des sensibilités plus faibles avec un temps de pose plus long). Ca fonctionne à merveille ! Exemple avec les mêmes photos de nuit…

Sony Cybershot DSC-TX5 photo de nuit 800 ISO crépuscule
Sony Cybershot DSC-TX5 photo de nuit 3200 ISO antiflou

Photo de nuit à 800 ISO en mode crépuscule et 3 200 ISO en mode anti-flou


Sony Cybershot DSC-TX5 photo de nuit 800 ISO crépuscule extrait
Sony Cybershot DSC-TX5 photo de nuit 3200 ISO antiflou extrait

Extrait à 100 % des photos précédentes


En résumé, sans se montrer aussi convaincant que sur le WX1, le capteur CMOS rétro-exposé de Sony permet une approche globale intéressante du traitement d'image. Par ailleurs, la mesure d'exposition se montre tout-à-fait fiable. Un peu plus que la balance des blancs, qui tend parfois à réchauffer les scènes plus que nécessaire.

Sous l'eau, le TX5 se montre tout aussi probant. L'écran est bien visible et reste pratique à manipuler au doigt. L'autofocus rapide et précis permet de rapporter un maximum de bonnes images à la surface. Le bénéfice du très grand angle saute alors aux yeux : on subit moins le rétrécissement du champ de vision sous-marin (pratique pour les autoportraits). La balance des blancs reste un tout petit peu trop chaude par contre…

Sony Cybershot DSC-TX5 lac d'Aiguebelette
Sony Cybershot DSC-TX5 photo mi-eau mi-air
Sony Cybershot DSC-TX5 portrait sous marin

Lac d'Aiguebelette, photo à moitié dans l'eau et autoportrait sous-marin


Autre bon point, la macro est très bonne, sous l'eau comme en dehors. Et le mode contre-jour HDR s'avère également intéressant, puisqu'il réalise vraiment un assemblage de plusieurs photos exposées différemment. Le rendu alors un peu fade mérite toutefois un coup de post-traitement. En tout cas le fait d'en faire un mode à part et non pas un réglage à activer ou désactiver est peut être plus simple pour les utilisateurs moyennement aguerris.

Sony Cybershot DSC-TX5 macro aquatique
Sony Cybershot DSC-TX5 macro

Macro sous-marine et aérienne


Sony Cybershot DSC-TX5 sans HDR
Sony Cybershot DSC-TX5 avec HDR

Mode HDR désactivé puis activé


Réglages et fonctionnalités


Le TX5 est résolument orienté anti-prise de tête. Sony va donc à l'essentiel dans le choix de réglages proposés : ISO, flash, balance des blancs, mesure d'exposition, mode autofocus (dont mise au point au doigt), détection des visages et des sourires, rafale et retardateur. Est-ce la peine d'en faire plus ? Sur un appareil comme celui-ci non. Cette non exhaustivité permet à l'utilisateur de s'y retrouver rapidement et facilement : c'est aussi ce qui fait sa force !

Pour ce qui est des fonctionnalités, à part les modes HDR, Crépuscule sans trépied et Anti-flou de mouvement déjà évoqués plus haut, la principale botte secrète du TX5, c'est le i-panorama par balayage, encore une fois permise grâce à la rapidité du capteur CMOS. De quoi réaliser de superbes panoramiques, horizontales ou verticales, normales ou très larges, avec une facilité déconcertante ! Appuyez sur le déclencheur, balayez l'horizon dans le sens choisi et c'est dans la boîte ! Bluffant…

Sony Cybershot DSC-TX5 panoramique 1

Efficace même avec des voitures en mouvement !


Sony Cybershot DSC-TX5 panoramique 2

Panoramique verticale (mais appareil déplacé à l'horizontale)


Sony Cybershot DSC-TX5 panoramique 3

Panoramique horizontale en mode wide


Reste la question de la vidéo : le TX5 produit à peu de chose près la même qualité de capture que l'Olypus µ Tough 8010. Et pour cause il filme en 1 280 x 720 pixels à 30 im/s, en Mpeg-4 Visual avec un débit de 9 Mbps, et capture également le son en stéréo (codec AAC). Le son est un peu moins bon, car encodé à 64 Kbps (sur 48 kHz) contre 72 Kbps (sur 44,1 kHz) chez Olympus : le rendu est plus strident sur le compact de Sony. En revanche, l'autofocus plus consistent rend le TX5 plus apte globalement à tourner des vidéos que le Tough 8010.


Vidéo à l'air libre de notre scène de test



Vidéo sous marine d'une scène de test (le flou lors du zooming vient de la distance de mise au point trop courte)


Conclusion

Difficile de ne pas tomber sous le charme du Cybershot DSC-TX5 de Sony… Ultra compact, digne d'un appareil bijou avec son design raffiné, très réactif, simple et ludique à utiliser, efficace dans la plupart des situations, imbattable dans la pénombre grâce à ses modes Crépuscule sans trépied ou Anti-flou de mouvement autorisé par le capteur CMOS rétro-exposé… il a tout pour plaire ! Certes les plus tatillons, adeptes du passage des photos à la loupe, trouveront effectivement que l'objectif manque de piqué. Mais ça n'est pas si gênant que ça si vous ne recadrez pas ou ne faites pas des agrandissements à outrance. Reste que les plus baroudeurs pourront s'inquiéter de la relative résistance du TX5 aux conditions extrêmes, par rapport à un FT2 de Panasonic par exemple. Mais si vous êtes un minimum soigneux et que vous ne prévoyez pas de descendre à plus de 3 m sous l'eau, vous pouvez foncer !

Les plus

  • Optique ultra grand angle stabilisée
  • Design / ergonomie / réactivité
  • Traitement d'image hauts ISO
  • Fonctionnalités (anti-flou, pano...)

Les moins

  • Peut mieux faire à 125 ISO...
  • Piqué de l'objectif pas homogène
  • Moins robuste que les autres

Sony Cybershot DSC-TX5

Compact étanche

Très bon

  • Qualité d'image
  • Zoom
  • Ergonomie
  • Robustesse



Galerie de photos

Sony Cybershot DSC-TX5 photo 1
Sony Cybershot DSC-TX5 photo 2
Sony Cybershot DSC-TX5 photo 3

Photo 1 à 1 600 ISO et deux autres vues à 80 ISO


Sony Cybershot DSC-TX5 photo 4
Sony Cybershot DSC-TX5 photo 5
Sony Cybershot DSC-TX5 photo 6

Troisième vue réalisée au téléobjectif en mode Crépuscule sans trépied (sensibilité obtenue de 400 ISO)


Sony Cybershot DSC-TX5 photo 7
Sony Cybershot DSC-TX5 photo 8
Sony Cybershot DSC-TX5 photo 9





Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
328,00 €
à partir de
329,90 €
à partir de
289,00 €
à partir de
349,00 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Les offres d'emploi

Top logiciels

Sachs Marine Aquarium Time
Ecran de veille de type aquarium
EarthView
Earth View : La planète sur votre bureau Windows !
SimAQUARIUM
Economiseur d'écran sub-aquatique
The Lost Watch
Ecran de veille 3D temps réel vous donnant la date et l'heure
Nature 3D Screensaver
Economiseur d'écran 3D sur le thème de la nature
Koi Fish 3D Screensaver
Un très bel économiseur d'écran-aquarium
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité