Espace membre :
flechePublicité

// Jelly Bean en test : Android passe à la vitesse supérieure !

Partager ce dossier

Publié par Paul-Emile Graff le Mardi 31 Juillet 2012

Interface et ergonomie

En dehors du volet de notification (voir chapitre dédié), l'interface ne subit pas de modifications majeures. On retrouve le même environnement que celui d'Ice Cream Sandwich à quelques retouches cosmétiques prêtes.

Ecran de verrouillage

L'écran de verrouillage offre cette fois un accès direct à Google search. Pour y accéder, il suffit de glisser l'anneau vers le haut.

Test de Jelly Bean
Test de Jelly Bean
Test de Jelly Bean

Nouvel écran de verrouillage, configuration de l'écran de verrouillage


Google a également amélioré la sécurité de la fameuse fonction « Face Unlock » qui permet de déverrouiller le terminal par reconnaissance faciale. Sur Ice Cream Sandwich, on pouvait déverrouiller le mobile en présentant une simple photographie de soi devant l'écran du terminal . Google supprime cette faille plutôt gênante en ajoutant une option « Détection des mouvements ». Lorsque cette dernière est activée, il faut impérativement cligner des yeux pour valider la reconnaissance faciale. On imagine qu'il est toujours possible de contourner cette vérification en présentant une photo animée sur l'écran d'une tablette (par exemple), mais le hack est nettement moins aisé.

Test de Jelly Bean
Test de Jelly Bean
Test de Jelly Bean

Une nouvelle option de détection de mouvements pour sécuriser Face Unlock


Autant l'avouer de suite, il faut parfois cligner des yeux à plusieurs reprises pour que l'action soit prise en compte. Certes, la détection de mouvements alourdit la reconnaissance qui se montrait déjà un brin aléatoire, mais Google se devait de corriger cette faille. En définitive, cette fonctionnalité qui devait améliorer et accélérer le déverrouillage de son smartphone tout en apportant une petite touche futuriste à Android semble mettre l'utilisateur devant un challenge un peu trop compliqué au final. Amusant aux premiers usages, ce système est-il vraiment pérenne quand l'on connait l'utilisation intensive et répétée de nos terminaux ?

Nouvelles options d'accessibilité

Avec Jelly Bean Google étend les options d'accessibilité de son système, notamment pour les personnes malvoyantes. Depuis la rubrique « Talkback », on accède à une option qui permet de configurer quatre mouvements tactiles (glissé en haut à droite, en bas à gauche, etc.). Chacun de ces gestes peut être associé aux quatre actions suivantes :

  • Bouton « retour » ;
  • Bouton « accueil » ;
  • Bouton « applications récentes » ;
  • Ouvrir les notifications.

Test de Jelly Bean
Test de Jelly Bean
Test de Jelly Bean

Options d'accessibilité



D'autre part, grâce à une nouvelle API, les développeurs pourront concevoir des applications pouvant être contrôlées en effectuant des gestes sur l'écran. Au besoin, ces gestes pourront être combinés à des commandes vocales. De plus, les doubles clics ainsi que le braille (moyennant l'installation d'un programme annexe) sont désormais gérés. Pour l'heure, nous n'avons pas connaissance d'applications utilisant cette nouvelle API. La balle se situe dans le camp des développeurs.

Un menu des paramètres plus logique ?

Le menu des paramètres subit un petit lifting. Sur Ice Cream Sandwich, les comptes (Google, Facebook, email, etc.) étaient accessibles depuis la catégorie principale « personnel ». Désormais, les comptes font l'objet d'une rubrique principale située à la racine des paramètres.

Test de Jelly Bean
Test de Jelly Bean
Test de Jelly Bean

De gauche à droite : comptes sous ICS, sous JellyBean, option Wi-Fi direct sur JellyBean.



Jelly Bean ajoute également le support du WPS. Ce protocole Wi-Fi évite l'étape fastidieuse de saisie du mot de passe lors qu'on rejoint un réseau sans fil. Une fonction particulièrement pratique... à condition d'être équipé d'un routeur, ordinateur ou carte Wi-Fi compatible, ce qui tend à devenir la norme.


Enfin, le bouton d'activation du Wi-Fi direct n'est plus disponible depuis la catégorie « Plus » de la rubrique « Sans fils et réseaux ». Désormais, il faut ouvrir le menu situé dans la liste des réseaux Wi-Fi environnants pour y accéder.

Rappelons que le Wi-Fi direct permet d'établir une liaison « ad hoc » entre deux appareils. Le principal avantage consiste à offrir des débits plus importants qu'avec une liaison Bluetooth classique lorsqu'on souhaite partager des fichiers photo, vidéo ou audio.

Autre changement : sur Ice Crem Sandiwch, l'usage du Wi-Fi Direct était exclusif. On ne pouvait pas rester connecté à un routeur après avoir établi une liaison Ad hoc. Jelly Bean supprime cette limitation.

Nous avons testé cette fonctionnalité sans succès entre deux Galaxy Nexus. Dans ce cas, même lorsque la liaison est active, les options de partage de la galerie ne permettent pas d'envoyer un fichier sur le second mobile. Pas mieux du Galaxy Nexus à Windows : notre ordinateur portable de test n'est pas parvenu à détecter le réseau Wi-Fi crée par le Galaxy Nexus.


Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Presse-papier

Multi-Copier-Coller
utiliser une presse papier efficace
CLCL
Archiver les contenus de votre presse-papier
ClipX
Boostez votre presse-papiers !
Net ClipShare
Presse-papier puissant utilisable en réseau
Clipuum
Contôler le presse_papier de Windows.
101 Clips
Multi copier-coller

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité