Google dévoile Android Oreo Go pour les smartphones peu puissants

Les constructeurs de smartphone font la course à la puissance pour leurs appareils les plus chers : plus de RAM, processeurs plus performants, capacité de stockage améliorée... tout y passe. Mais il reste tout un pan de l'offre smartphone, surtout dans les pays en voie de développement comme l'Inde, qui joue dans une autre catégorie : ce sont les smartphones entrée-de-gamme où la puissance est secondaire.

Ces smartphones ont toutes les fonctionnalités de base des versions haut-de-gamme mais le manque de puissance les ralentit. Google a donc décidé de proposer une version « Go » de son OS mobile maison, Android.

Android Go : une première version avec Oreo


Jusqu'à présent, aucune version d'Android n'avait de version allégée (si l'on exclut Android One) : Google a fait son annonce lors de la conférence Google I/O en mai 2017. Les marchés émergents sont bien évidemment dans le viseur de la firme de Mountain View, s'agissant de marchés avec un potentiel de croissance énorme. Google entend donc habituer les consommateurs à ses services même si un grand nombre d'entre eux ne peut encore s'offrir de smartphones à plus de 300 ou 400 euros.

Android 8.0 Oreo est donc le premier OS à recevoir une version « Go » : le groupe l'a lancé officiellement le 5 septembre 2017 et ce nouvel OS est désormais disponible pour les constructeurs et les développeurs. Il y a fort à parier que le succès sera au rendez-vous car ce nouvel OS permettra d'améliorer les smartphones entrée-de-gamme.

android


Un OS mobile plus léger mais également des applications plus légères


Android Oreo Go est prévu pour tourner sur des smartphones n'ayant que 512 Mo ou 1 Go de mémoire RAM et des processeurs moins puissants que les classiques Snpdragon 835 et bientôt 845. Mais ce n'est pas tout : Google a prévu toute une flopée de fonctionnalités qui permettront également d'économiser des données.

Android Go propose en effet les mêmes applications qu'Android, comme Maps ou Gmail, mais en version allégée : le besoin en mémoire de stockage est par exemple divisé par deux. Google compte également sur ses puissants serveurs lors de l'utilisation de Google Chrome : avant d'être affichée, une page web sera réduite en taille par Google pour que le téléchargement ne consomme pas trop de données.

Modifié le 05/12/2017 à 11h10
Commentaires